lectures et réflexions

25 février 2017

Une République mort-née ? sommaire des articles

Une République mort-née ?,  I – la proclamation parisiennehttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/01/34846847.html  Une République mort-née ?, II – les Blanquistes et le drapeau rouge.http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/03/34731065.html Une République mort-née ?, III – Reims, 25 et 26 février 1848http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/26/34856271.html Une République mort-née ?, IV - Rouen, 25-29 février... [Lire la suite]

24 février 2017

Une République mort-née ?, - XV Hugo et les journées de Juin 1848

Vue de la place de la Bastille et de la barricade du faubourg Saint-Antoine, au matin du 25 juin 1848Huile sur toile de Jean-Jacques Champin (1796-1860). Musée Carnavalet. Article précédent :Une République mort-née ?, XIV - Insurrection de Juin 1848. Paris, Marseillehttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/24/34755260.html   On se souvient que dans les Misérables, Hugo présente l’épisode de l’insurrection républicaine parisienne du 6 juin 1832 : passage décisif où Jean Valjean épargne Javert et sauve... [Lire la suite]
24 février 2017

Commissaire Maigret

    La récente diffusion à succès, sur France 3, det Maigret tend un piège, film britannique de A.Pearce avec l’inattendu mais très performant Rowan Atlinson (alias Mr. Bean), nous renvoyait, de façon assez dépaysante, dans le Paris des années 50. Mais je ne me suis pas posé en regardant cette fiction la même question que je me suis posée un peu avant en regardant C8.En effet, C8 a récemment diffusé la série des Maigret, tournée à la fin des années 1990 et au début des années 2000. Bruno Kremer y a incarné à jamais ce... [Lire la suite]
24 février 2017

Une République mort-née ?, XIV - Insurrection de Juin 1848. Paris, Marseille

 Article précédent :Une République mort-née ?, XIII - la révolte fiscale de la Creusehttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/24/34806214.html  25 Juin 1848, Paris, la barricade à l'entrée du faubourg Saint-Antoine. Je ne m'étendrai pas ici sur l'épisode sanglant de l'insurrection ouvrière de Juin 1848, déclenchée à Paris par la suppression des ateliers nationaux. Insurrection spontanée, massive, sans chefs, sans cadres, expression la plus immédiate et la plus abrupte de l'autonomie ouvrière et de son... [Lire la suite]
24 février 2017

Stefan Zweig, Adieu l'Europe...

  Encore une perle de ce cinéma allemand qui revisite la grande, la vraie culture de langue allemande : Stefan Zweig, adieu l’Europe, (Vor der Morgenröte) de Maria Schrader, 2016, que j’ai visionné récemment. Zweig [1881], Autrichien juif et démocrate, s’était résigné à quitter l’Autriche (encore indépendante) en 1934 devant les sanglants troubles sociaux de Vienne et la montée du nazisme menaçant. D’abord installé à Londres, il choisit en 1936, l’année du déclenchement de la guerre d’Espagne, de quitter un continent où... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 février 2017

Une République mort-née ?, XIII - la révolte fiscale de la Creuse

 Article précédent :Une République mort-née ?, XII - L'insurrection d'Elbeuf et la question socialehttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/23/34880801.html  Plaque inaugurée à Guéret le 31 octobre 2007, en présence de l'auteur de l'ouvrage présentant cet événement, Michèle Laforest, "Les révoltés d’Ajain", Albin Michel, 2000.  Comment avorte une République ? J'ai évoqué dans les articles précédents la coupure menaçante entre la nouvelle République et le monde ouvrier, coupure qui... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 février 2017

Anatole France et Aredius

On me dit parfois sur un ton de reproche lassé : "A part tes échos de films, tu ne nous parles guère que du passé. Et quand tu abordes la littérature, le plus moderne est Anatole France, c'est dire !"J'en conviens, comme dit Sar la chamane aveugle, dans le magnifique roman de Pascal Quignard, Les Larmes, "plus rien n'entoure mes oreilles que des voix disparues"...Quant à Anatole France, je vous renvoie à ce que m'écrivait Arédius le 25 janvier, à propos des extraits de L'Île des Pingouins que je venais de placer sur le blog :" Quel... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 février 2017

Une République mort-née ?, XII - L'insurrection d'Elbeuf et la question sociale

Article précédent:Une République mort-née ?, XI - Réaction de clubs rouges parisiens aux événements de Rouenhttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/21/34824214.html   Le 1er mai 1848, le maire d’Elbeuf déclarait au nom de la commission municipale provisoire : « une partie de la population, égarée par des émissaires secrets, s’est mise en était d’insurrection sans but et sans motif »Étrange commentaire sur les événements qui, les 28 et 29 avril avaient secoué la cité drapière, au lendemain de... [Lire la suite]
22 février 2017

Angerona et les élections présidentielles

Angerona, l’antique et énigmatique déesse romaine, qui, entre autres, préside à toute indécision… À deux mois des élections présidentielles, le mode de scrutin étant ce qu’il est, les médias focalisent sur ce qui leur apparaît être le vrai choix, c’est-à-dire le choix ultime. Mme Le Pen étant à peu près certaine d’être présente au second tour, quel est le candidat qui peut lui faire… front, si j’ose dire ? Nos augures médiatiques nous signifient que la présence d’un candidat de gauche au second tour serait pour Mme Le Pen la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
22 février 2017

Hannah Arendt, film

  Revu récemment, grâce à Arte, Hannah Arendt (remarquablement interprétée par Barbara Sukowa), de Margarethe von Trotta, 2013. Décidément, le bon cinéma allemand nous gâte.Le pari est réussi de nous faire vivre de l’intérieur le drame vécu par la philosophe (alors établie aux Etats-Unis), pendant et après son reportage sur le procès à Jérusalem d’Adolf Eichmann. Euchmann, responsable de la déportation et de l’extermination de millions de Juifs, fut jugé en 1961, et pendu en 1962.Une des grandes qualités du film est de nous... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 février 2017

Une République mort née ?, XI - Réaction de clubs rouges parisiens aux événements de Rouen

Article précédent :Une République mort-née ?, X - Rouen, 27-28 avril 1848http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/19/34812176.html  Je donne ici deux affiches publiées à chaud à Paris au lendemain des journées insurrectionnelles de Rouen.La première, publiée aussi en feuille volante, est le fait de la Société Républicaine Centrale (Blanquistes) : La Société Républicaine Centrale, au Gouvernement provisoire. Citoyens,La contre-révolution vient de se baigner dans le sang du peuple. Justice, justice immédiate... [Lire la suite]
20 février 2017

Parti socialiste : j'aimerais qu'on m'explique...

Je consultais il y a peu, sur le site officiel du Parti socialiste, la liste des candidats investis aux élections législatives par le Parti. Naturellement, je vais voir quels sont les candidats pour la région où je réside, notre région PACA (comme on dit en dialecte technocratique). Et je vois dans la deuxième circonscription des Alpes de Haute-Provence le député sortant, Christophe Castaner, maire de Forcalquier.Un nom qui m’était familier, d’une part parce que des initiatives de Forcalquier avaient soutenu notre action de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2017

Leonard Cohen, Democracy

  Leonard Cohen - Democracy La récente disparition du grand Léonard Cohen m’a amené à bien le réécouter. Je suis revenu en particulier sur ce message d’amour et d’espérance qu’il délivre en 1992 dans Democracy.Je donne ci-dessous le texte et sa version française par le traducteur bien connu, Jean Guiloineau, directeur de la publication de la revue Siècle 21. Optimisme éclaté de Cohen qui se proclame ni de droite ni de gauche : dans ces Etats-Unis, berceaux du meilleur et du pire comme il le dit, et qu'il aime, et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 03:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 février 2017

Une République mort-née ?, X - Rouen, 27-28 avril 1848

Rouen vers 1840   Article précédent :Une République mort-née ?, IX - ROUEN, Avril 1848, les espérances électorales. Démocrates bourgeois et communisteshttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/17/34880742.html On trouvera à la fin de cet article quelques indispensables références bibliographiques récentes. Je vous y renvoie [1]. Mon propos dans ce billet est seulement de présenter le traitement de l'événement dans la presse nationale bourgeoise du temps, bien entendu de total parti pris. Comme le dit... [Lire la suite]
18 février 2017

Cauchemar démocratique – Allemagne 1925 - 1932

Toute ressemblance avec des situations contemporaines et des personnages contemporains serait évidemment purement fortuite. En 1925, les Allemands élisaient pour la première fois leur Président au suffrage universel.Au premier tour, le candidat socialiste obtient 29 % des suffrages, le candidat communiste 7 %, le candidat centriste 14,5 %. Les diverses formations de droite se partagent le reste des électeurs.À noter que le groupusculaire parti national-socialiste des travailleurs allemands (NAZI), compromis dans une tentative de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 février 2017

La fin de la journée

Baudelaire esthète critique des salons ? Baudelaire ami des auteurs réalistes : jusqu'à la publication des Fleurs du Mal, beaucoup pouvaient le penser. N'avait-il pas préfacé en 1851 le solide et terre à terre poète démocrate Pierre Dupont [1], un an avant de préfacer le roman caustique et tout à fait réaliste du jeune Cladel [2], qu’il avait apprécié par sa dénonciation de l’écume mondaine, ou bohème, de la société parisienne. Le recueil des Fleurs du Mal révélait une autre face du poète : les pieds dans la réalité, mais dans le... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 février 2017

Une République mort née ?, IX - ROUEN, Avril 1848, les espérances électorales. Démocrates bourgeois et communistes.

Article précédent :Une République mort-née ?, VIII - La République rouge de Limogeshttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/15/34811218.html   Je donnerai quelques excellentes références bibliographiques sur 1848 à Rouen et sa région dans le billet à venir concernant les événements d’avril. Nous avons vu dans le billet précédent comment les démocrates de Limoges (bourgeois radicaux et prolétaires) ont préparé les élections, comment ils ont remporté la victoire dans la ville, et comment, sans effusion de sang,... [Lire la suite]
16 février 2017

« Une semaine de vacances », Tavernier.

  Pour l’enseignant que j’ai été, revoir Une semaine de vacances, de Bertrand Tavernier (1980), grandement inspiré du roman de l’ex-professeur d’anglais Claude Duneton, Je suis comme une truie qui doute, a été pour moi un grand plaisir. Parce que, comme Duneton, le film nous renvoie au doute qui devrait être celui de tout enseignant (de lettres à tout le moins, parce que les maths et la physique, « c’est du solide »). À travers la semaine d’une jeune professeure de français déprimée, semaine de repliement, d’évasion... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 février 2017

Une République mort-née ?,VIII - La République rouge de Limoges

 Article précédent :Une République mort-née ?, VII - Paris, mars-avril 1848, vers des candidatures ouvrièreshttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/13/34717634.html Les craintes des Blanquistes furent pleinement vérifiées par les élections de l'Assemblée constituante des 23 et 24 avril 1848 : le vote des campagnes assura la victoire des notables "modérés" et conservateurs, au grand dam des espérances populaires "rouges" des villes industrielles.Je vais évoquer dans les billets suivants les événements qui... [Lire la suite]
14 février 2017

De la « vérité vraie » de la Reine Margot

Je disais hier tout l’intérêt que j’ai pris à visionner ce grand film baroque La Reine Margot. D’aucuns ont cru bon de faire des réserves sur sa qualité historique. Je ne partage pas ce point de vue. Le propos de Chéreau n’était pas de faire œuvre d’historien, mais de faire œuvre de chair, de sang et de passion. Je pense que du point de vue historique Chéreau éclaire notre histoire en ciblant l’essentiel : la France déchirée, la Cour déchirée, l’épisode majeur de la Saint-Barthélémy, la fin prochaine des Valois, la violence d’un... [Lire la suite]