12 août 2014

Banlieue rouge, 1924

  Comment juger a posteriori des convictions que les lendemains démentiront ? À la fin de la grande tuerie de 14-18, le PCF naîtra d'une espérance révolutionnaire que sa jeune génération se sentait capable de concrétiser.Ainsi, au lendemain des législatives de 1924, L'Humanité organe central du Parti communiste S.F.I.C du 13-5-24 n'y allait pas par quatre chemins : " Paris encerclé par le prolétariat révolutionnaire. « Le Cartel des gauches est assuré de remporter la majorité absolue dans la banlieue... [Lire la suite]

12 août 2014

Socialistes 1904 – Congrès socialiste international, Amsterdam, discours de Jaurès et de Guesde

La Revue socialiste, Tome X, Stock, n°237, septembre 1904, publia les interventions de Jaurès au congrès socialiste international d'Amsterdam, en août 1904, où s'affrontent le courant "réformiste" et le courant "révolutionnaire".Jaurès  représente le Parti socialiste français, « réformiste », créé en 1902, par la fusion de la Fédération des Travailleurs socialistes, des socialistes indépendants et des fédérations autonomes ; Guesde et Vaillant représentent à ce congrès le Parti socialiste de France,... [Lire la suite]
12 août 2014

Communistes et Socialistes - C.Rappoport, 1928

Voici, extrait d'une série didactique de Charles Rappoport, un article paru dans L’Humanité, (14 octobre 1928) qui fait le point sur la vision que les communistes français avaient de leurs rivaux socialistes S.F.I.O., à une époque où le sigle S.F.I.O. (section française de l'Internationale ouvrière) correspondait encore à un ancrage réel de ce parti dans la classe ouvrière française.Le journaliste Charles Rappoport [1865-1941], originaire de Lituanie (alors sous la domination tsariste), fut une figure marquante de l'engagement... [Lire la suite]
12 août 2014

Simone Téry

Simone Téry vers 1930   Simone Téry 1897-1967.  Les impressions de l’enfance et de la pré-adolescence sont souvent indélébiles. Pendant longtemps, la guerre d’Espagne est demeurée pour moi associée à la lecture d’un feuilleton paru dans L’Humanité, que lisait mon père. Je devais avoir dans les douze ans. Il s’agissait de La porte du Soleil, de Simone Téry. "La Puerta del Sol", à Madrid, que je n'ai pu voir ou entendre évoquer depuis sans penser à ce roman.Dans ce récit passionné, et passionnel, j’ai découvert... [Lire la suite]
12 août 2014

Antifascisme italien, 1921-1922

L'emblême des Arditi del Popolo : la hache populaire brise le faisceau (fascio) Hymne des Arditi del Popolo :" Rintuzziamo la violenza / del fascismo mercenario./ Tutti in armi ! sul calvario / dell’umana redenzion. / Questa eterna giovinezza / si rinnova nella fede / per un popolo che chiede / uguaglianza e libertà."  J'écrivais  récemment sur ce blog : " Mars 1919, fondation par Mussolini des Faisceaux italiens de combat (Fasci italiani di Combattimento). Aux élections d'octobre 1920, les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2014

J.L.Mélenchon, l’Europe, la France et la Wallonie.

Comme tout électeur « de gauche », je suis naturellement attentif  aux positions de J.L. Mélenchon. À l’unisson des dirigeants socialistes d’alors, J.L. Mélenchon a donné de la voix en 1992 en faveur du traité de Maastricht, (et donc à la monnaie unique), traité qui lui apparaissait un « bon compromis de gauche » en faveur de « l’avènement de la nation européenne porteuse de paix, de civilisation et de solidarité » « La nation, disait-il, est un mot nouveau qui est né pendant la Révolution... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 août 2014

Blanqui 1835 - "Propagande démocratique"

  Blanqui 1835 La pensée et l'action du "révolutionnaire professionnel" Blanqui présentent deux aspects indissolublement liés : éduquer les masses, et agir en leur nom. On les trouvera dans ce blog illustrés par quelques textes, qui concernent "le premier Blanqui", celui de la Monarchie de Juillet, née en 1830. Le texte que l'on lira ci-dessous date de 1835. Blanqui a trente cinq ans, et déjà un long passé de luttes : carbonaro et républicain révolutionnaire très actif sous la Restauration (il fut plusieurs fois blessé... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 août 2014

Indépendance nationale et recommandations européennes

À droite, le vrai Roi de France. À gauche (si j'ose dire) son homme lige. AFP - 29 mai 2013 - "La commission européenne a demandé mercredi à la France de prendre des mesures dès cette année pour réformer son système de retraites et le ramener à l'équilibre pour 2020 au plus tard. [...] Les principes de la réforme sont déjà connus, centrés sur un allongement de la durée de cotisation et non sur un nouveau recul de l'âge légal. La recommandation faite par Bruxelles s'inscrit dans le cadre des six mesures demandées mercredi à la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2014

Boches

Je tourne sept fois mon doigt sur le clavier avant de traiter de ce qui va suivre. Car, né en 1936, je n'ai été qu'un enfant traversant la guerre sans trop comprendre, et je me garderai de distribuer les blâmes et les éloges.Mais voici. Je regarde cette première page de L'Humanité (22 août 1944) publiée au grand jour après des années de clandestinité : c'est son deuxième numéro de liberté. Paris est insurgé. Il s'agit de ne pas baisser les armes et de poursuivre l'insurrection patriotique jusqu'à la victoire.... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2014

À propos de l'Ancien français

Je reviens sur l'ancien français évoqué (et mis à bas) par Brunetière (langue dans l’enfance, gauche et inapte à exprimer tout ce qu’exprimera le « vrai » français abouti du XVIIe), pour dire que si évidemment je comprends l'analyse et la démarche de Brunetière, si je prends plaisir à sa maitrise du style, je ne peux partager son point de vue. Et ce pour plusieurs raisons. D'une part, je ne peux me retrouver dans sa vision hiérarchisée des langues. Toute langue, fût-elle dédaignée comme le dernier des "patois", est, on le... [Lire la suite]