23 août 2014

Du lieu sacré

J'écrivais il y a quelque temps dans un billet sur Vialatte :" J’ai le plus grand respect pour les religions, même si je n’en professe aucune (ce qui ne m’empêche pas d’éprouver le sentiment du sacré devant quelques spectacles naturels, j’y reviendrai peut-être "... Revenons-y donc, puisque des lecteurs m'ont demandé si je n'abandonnais pas mon athéisme fondamental...J'ai souvent pensé à cette affirmation de Senèque (Epistulae morales ad Lucilium - "Epistula XLI" - À la fin de sa vie, Sénèque correspond avec... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 août 2014

Obsèques de Tahar Acherchour, 1936 - Marcel Cachin

En page Une de L'Humanité (30 novembre 1936), ont lit, sous les photos d'une foule impressionnante où se mêlent les drapeaux rouges du PCF et de la CGT, et ceux de l’Étoile nord-africaine frappés de l’étoile et du croissant, l'éditorial suivant : " Un très modeste manœuvre d’une usine de produits chimiques de Clichy a été lâchement assassiné par un fasciste chef d’industrie. [son commando a tiré sur des grévistes occupant l'usine] La victime est un pauvre Arabe chassé de la Kabylie [ne chicanons pas Cachin sur la non distinction... [Lire la suite]
23 août 2014

Domenico Losurdo - La lutte de classe

  Reçu avec faveur ou passionnément discuté, un ouvrage de l'historien et philosophe italien Domenico Losurdo ne laisse jamais indifférent qui ne se résigne pas à considérer le capitalisme, sans cesse régénéré, comme la fin de l'histoire.Poursuivant sa relecture de la théorie de Marx et Engels, Domenico Losurdo précise sa vision de la lutte de classe, avec son ouvrage paru ce mois de mars (non encore traduit en français), La lotta di classe. Una storia politica e filosofica (Editori Laterza, 2013).Pour Marx et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 août 2014

Kohn-Abrest et l'Algérie, 1884

Le journaliste du grand journal républicain radical Le Rappel, Frédéric Kohn-Abrest, avait fait partie en septembre-octobre 1879 de l'excursion, la "caravane" parlementaire, en Algérie. Il en résultera un fort ouvrage bien illustré, publié le 1er janvier 1884 : F.Kohn-Abrest, En Algérie. Trois mois de vacances, Paris, Delagrave, 1884.L'auteur embarque à Marseille sur le paquebot des Messageries maritimes, le Mœris. De nombreux militaires font le voyage. "L’élément civil algérien était également représenté parmi... [Lire la suite]
23 août 2014

Reprise du "Manifeste des Égaux" - 1834

Après la publication de Buonarroti, nombreuses sont alors les publications qui reprennent alors Le Manifeste des Égaux, probablement de la plume du polygraphe Sylvain Maréchal (1750-1803), qui fut compagnon de Babeuf.(Maréchal était partisan de l’égalité, mais pour une partie de l’espèce humaine seulement. Ainsi rédigea-t-il en 1801 un Projet de loi portant défense d’apprendre à lire aux femmes…). Ainsi de cette insertion dans Le Citateur Républicain, en 1834 :Le Citateur Républicain, recueil de principes, de liberté, ou choix... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2014

L'affaire Hugues

Février 1878, Clovis Hugues sort triomphalement acquitté de la cour d’assises d’Aix-en-Provence. Quelques mois auparavant, il avait étendu tué en duel Joseph Daime, alias Désiré Mordant, un journaliste de l’organe Bonapartiste L’Aiglon des Bouches-du-Rhône, qui avait insulté sa jeune épouse : une femme qui ne se marie pas à l’église n’est pas digne de porter la couronne nuptiale. Hugues venait d’épouser, (civilement et donc au grand scandale des bien-pensants), Jeanne Royannez, la fille d’un publiciste républicain avancé bien... [Lire la suite]

23 août 2014

Marceline Desbordes-Valmore et l'insurrection lyonnaise de 1834

En 1834, Marceline Desbordes-Valmore [1786] vit à Lyon, où, lors de la grande insurrection des Canuts : elle dénonce les massacres opérés par l'armée sur les civils désarmés. On connaît son magnifique poème, maintes fois cité sur le Web, "Par un jour funèbre de Lyon", depuis sa réédition dans Marceline Desbordes-Valmore, Poésies, Gallimard, collection "Poésies", 1983, p. 143. Par un jour funèbre de Lyon LA FEMME. Nous n’avons plus d’argent pour enterrer nos morts. Le prêtre est là, marquant le prix des funérailles... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 août 2014

Le Peuple élu

  12 avril 2011- Après l'assaut contre le palais présidentiel d'Abidjan, la Secrétaire d'État américaine Hillary Clinton a déclaré au cours d'une conférence de presse : "L'arrestation de Laurent Gbagbo est un signal destiné à tous les dictateurs du monde : ils doivent écouter la voix du peuple".  Phrase pleine d'espérance, diront certains. Lourde de menaces, diront d'autres. Car Mme Clinton ne s'est pas risquée à énumérer "tous les dictateurs", tant son avertissement est manifestement sélectif. Nous ne sommes plus au... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 août 2014

Socialistes : laisser les morts enterrer leurs morts ?

Dans cette période de lutte contre la régression sociale et politique, est-il bon de rappeler les divisions et les affrontements du passé, et les prises de position des uns et des autres sur des problèmes révolus ? D’autant que ce passé, vieux déjà de dizaines d’années, apparaît antédiluvien à la plupart des jeunes adultes… C’est ce que j’ai souvent entendu de la part de bons amis, et tout récemment encore après la publication de l’ouvrage de Benjamin Stora et François Malye, François Mitterand et la guerre d’Algérie,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 août 2014

Marx et la mondialisation, 1848 si loin si près

Karl Marx et Frédéric Engels, Manifeste du Parti communiste, 1848. « La bourgeoisie a joué dans l'histoire un rôle éminemment révolutionnaire.Partout où elle a conquis le pouvoir, elle a détruit les relations féodales, patriarcales et idylliques. Tous les liens variés qui unissent l'homme féodal à ses supérieurs naturels, elle les a brisés sans pitié pour ne laisser subsister d'autre lien, entre l'homme et l'homme, que le froid intérêt, les dures exigences du «paiement au comptant». Elle a noyé les frissons sacrés de l'extase... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,