plébiscite

En 2014, J.L. Mélenchon et le Parti de Gauche clamaient : « Place au Peuple ! ».
Et de dire aujourd’hui : « le Peuple s’est trompé, le Peuple a été trompé ! »
Voire !
Le peuple n’est pas anesthésié.
Ce ne serait pas le respecter que penser qu’il est trompé.
Il a choisi en connaissance de cause.

Quand, après des années de suffrage censitaire réservé aux riches, la Révolution de 1848 instaura le suffrage universel (masculin), le vieux lutteur révolutionnaire Blanqui, loin de s’en féliciter, augura sombrement d’une victoire de la Réaction. Tant que le Peuple ne sera pas éduqué, clama-t-il, son vote ne pourra qu’asseoir la domination de ceux qui l’exploitent.
La caricature de Daumier, publiée à l’occasion du référendum-plébiscite que Napoléon III remporta en 1870, illustre bien cette conviction que le Peuple ignorant n’est que masse malléable à merci par les Puissants.
Pour autant, évidemment, pareille position n’impliquait pas passivité. Les Démocrates socialistes, extrêmement minoritaires en 1848, menèrent une courageuse campagne militante qui firent d’eux une force politique de taille, que le Président Louis-Napoléon se résolut à abattre par son coup d’État.
De même, après la victoire de Napoléon III au référendum de 1870 (suivie de sa guerre franco-prussienne honteusement perdue), après le triomphe des forces monarchistes et réactionnaires en 1871, les Républicains conquirent en quelques années de militantisme obstiné la majorité de l’opinion.
Tout ceci pour dire qu’aujourd’hui le constat de l’état actuel de l’opinion ne saurait en rien nier la possibilité d’une entreprise militante de reconquête.
À une différence près.
Ce n’est pas vraiment à une opinion ignorante ou anesthésiée que s’adressera cette campagne.
Les Français qui ont voté à Droite et à l’Extrême Droite l’ont fait en parfaite connaissance de cause. Même si les grands médias sont au service de l’idéologie dominante, la Gauche de la Gauche s’exprime avec vigueur. Si les électeurs qui ont vu dans le vote UMP et le vote FN la seule alternative possible à l’échec du pouvoir socialiste, et s’ils ont ignoré les perspectives ouvertes à la Gauche de la Gauche, ce n’est pas faute d’information.
Cela signifie que l’idéologie de la respectabilité conservatrice égoïste gangrénée par la haine de l’assistanat et de l’immigration n’est pas seulement le fruit de l’ignorance. Elle est consubstantielle à ce Peuple de droite et de droite extrême. Et l’on peut douter que l’exorcisme puisse agir seulement par la condamnation morale.