cliopalmassimo

Mosaïque de l’époque sévérienne (Règne de Septime Sévère 193-211), Rome , Palazzo Massimo. Clio fut quand même la Muse de l'Histoire avant d'être un véhicule automobile...

Ce blog présente une série fournie de textes, ou d'extraits de textes, sans doute bien connus des historiens des périodes concernées

À quoi bon donc les publier ? Il est évident que cela serait superflu si je m'adressais seulement à ces spécialistes, qui n'en ont que faire.

Mais justement, mon propos "n'est que", c'est déjà beaucoup, de les proposer, de les faire découvrir à des lecteurs, à des amis, qui ne sont pas des historiens spécialistes, mais qui, au présent, sont engagés à des titres divers dans ce que l'on appelle, d'une formule bien réductrice, "le mouvement social".

Proposer des textes ne signifie pas que j'en privilégie certains, que j'en rabaisse d'autres, ou que j'adhère à tous... Mais tous peuvent permettre à ces lecteurs, à ces amis, de mieux nouer, ou renouer, le fil qui les relie à tous ceux qui, avant nous, ont essayé de refuser l'oppression, de changer ce monde, souvent au péril de leur sécurité, quand ce n'était pas de leur vie.

Et je souhaite évidemment que les lecteurs intéressés, grâce aux ressources infinies d'internet, approfondissent ces premiers contacts avec nos républicains d’antan, nos communistes de la première moitié du XIX° siècle, nos socialistes d’avant et d’après la Commune… Car, comme l’écrivait l’historien Guillaume Mazeau : « Notre époque de crise aiguë se traduit par un profond désir d’histoire » (1).

(1) Guillaume Mazeau, « Onfray ou l’affabulation » in Élisabeth Roudinesco, Mais pourquoi tant de haine, Seuil, 2010