30 avril 2016

La isla mínima, film

  J’ai reçu le choc d’un grand film espagnol, La isla mínima, (Alberto Rodríguez, 2014), un thriller à la fois nonchalant et haletant, superbement photographié et magistralement interprété, qui nous emmène en 1980, dans l’étrangeté et la confusion de cette « Transición » qui succéda au franquisme. Deux policiers (un jeune démocrate, un ainé formé sous Franco) sont envoyés de Madrid enquêter sur des meurtres sadiques de jeunes filles, dans un village andalou perdu dans les rizières et les marais du Guadalquivir. Sur... [Lire la suite]

29 avril 2016

A propos de La Boétie

  Cet article pourrait n'avoir d’autre but que de vous inciter, si ce n’est déjà fait, à lire le Discours de la Boétie, De la servitude volontaire. Les éditions papier sont nombreuses, et les nombreuses études et excellentes d’accompagnement, sans cesse complétées, se trouvent facilement sur le Net. Allez donc y voir.  J’avais déjà évoqué La Boétie sur ce blog : Cf. « De ceux qui servent le tyran »http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/22/30448947.htmlMais revenons-y Depuis la fin du XVIème... [Lire la suite]
28 avril 2016

Aristide Bruant, Fantaisie triste

  "Fantaisie triste", Dans la rue (1899), illustration de Steinlen I' bruinait... L'temps était gris,On n'voyait pus l'ciel... L'atmosphère,Semblant suer au d'ssus d'Paris,Tombait en bué' su' la terre. I' soufflait quéqu'chose... on n'sait d'où,C'était ni du vent ni d'la bise,Ça glissait entre l'col et l'couEt ça glaçait sous not' chemise.Nous marchions d'vant nous, dans l'brouillard,On distinguait des gens maussades,Nous, nous suivions un corbillardEmportant l'un d'nos camarades.Bon Dieu ! qu'ça faisait froid dans l'dos !Et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 avril 2016

Bella Ciao et les Hollandais

Hier, 25 avril, fête nationale en Italie pour célébrer la victoire décisive sur les nazifascistes le 25 avril 1945 et honorer le sacrifice des Partisans. Qui ne connaît leur « Bella Ciao », chanson de courage et de lutte pour la Liberté… Hier, 25 avril, une petite brochette de ministres socialistes, à la fin de la soirée de racolage électoral au titre piteux, « Hé Oh la Gauche ! », se sont permis de taper des mains en cadence en profanant « Bella Ciao ». Pauvres Hollandais… cf... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2016

Du handicap et des Autres

  Goya Rencontrer les Autres en Vérité quand on est parent d’une personne handicapée ? J’aborde ici un sujet que j’ai pourtant toujours tenu publiquement à distance, sinon par de brèves allusions. Mais dans ce qui sera probablement la dernière décennie de mon existence, j’éprouve le besoin d’en traiter. Non par auto-justification, ou par désir de convaincre, mais seulement, comme je peux le dire dans mon provençal, "per m'expurgar" : (traduction inutile, je pense) ; c'est en fait un billet que je m'adresse à moi-même.Les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2016

Baron noir, série

  N’étant pas abonné à Canal, je n’avais pas suivi Baron noir. C’est chose faite désormais avec Vidéo à la demande. Il paraît que la série n’a pas eu le succès escompté sur la chaîne cryptée, et cela n’a rien d’étonnant compte tenu de la distorsion entre le public de Canal et le sujet de cette fiction, qui n’en est pas vraiment une, tant son initiateur, formé dans le sérail, connaît tout des mœurs passées (et sans doute présentes) de la camarilla des apparatchiks PS. Je dois dire que j’ai eu beaucoup d’intérêt et de plaisir... [Lire la suite]

24 avril 2016

Pierre Reverdy, "Tard dans la vie"

  Publié dans La liberté des mers (achevé en 1955, le recueil sera publié en 1960). Je suis durJe suis tendreEt j’ai perdu mon tempsÀ rêver sans dormirPartout où j’ai passéJ’ai trouvé mon absenceJe ne suis nulle partExcepté le néantMais je porte accroché au plus haut des entraillesÀ la place où la foudre a frappé trop souventUn cœur où chaque mot a laissé son entailleEt d’où ma vie s’égoutte au moindre mouvement
Posté par rmerle à 05:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2016

Mélancolie – Xerxès

En route vers la Grèce, Xerxès, depuis une tribune de marbre d’Abydos, contemple l’immensité de son armée et de ses navires. « Sous ses yeux, l ‘Hellespont tout entier disparaissait sous les vaisseaux, la rive tout entière et les plaines d’Abydos étaient couvertes de soldats : alors Xerxès se félicita de son bonheur, puis il se prit à pleurer.Son oncle Artabane s’en aperçut (c’est lui qui tout d’abord avait parlé franchement et détourné Xerxès d’attaquer la Grèce). Il vit les larmes de Xerxès et lui dit :... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 03:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2016

Gomorra la serie

Transcendant, et de loin, l’ordinaire soupe télévisée, deux récentes séries italiennes nous apportent un éclairage novateur sur la réalité du pays, sans emprunter pour autant aux traditionnelles productions de dénonciation politique et sociale. J’ai dit déjà sur ce blog tout le blog que je pensais de la série 1992, qui présentait les débuts de l’opération « mains propres » et le lancement politique de Berlusconi. Dans un registre bien différent, après le livre-choc de Roberto Saviano, après le film (remarquable) de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 avril 2016

«Tu chi si', strunz'?»

  J’ai eu encore là du retard à l’allumage, mais je me suis décidé à visionner le dernier James Bond, Spectre, qui ma foi, se laisse regarder, mais n’a pas, à mon avis la force et la profondeur humaine du précédent. Ceci dit, ne boudons pas le plaisir des amateurs de BD.Mais mon propos est ailleurs. C’est la jubilation d’avoir entendu, au début du film, l’impressionnant Lorenzo (l’acteur napolitain Pepe Lanzetta), homme de main du sinistre Franz Oberhauser, bloquer James Bond en lui disant en bon dialecte... [Lire la suite]