Cf. : Urbi et orbi
http://merlerene.canalblog.com/archives/2016/11/28/34622434.html

Eh bien, ça n’a pas traîné. Je venais à peine de poster mon message urbi et orbi que je recevais, par la magie d’un envoi collectif, la jubilation d’une figure (amicale) du communisme intellectuel qui m’annonçait comment, grâce aux parrainages des élus communistes et au travail militant de milliers de camarades, le chef des Insoumis allait pouvoir affirmer sa campagne salvatrice. Avec, comme avantage collatéral, la mise à l’écart d’un ralliement de plus du PC à la social-démocratie…

Comme je le disais dans urbi et orbi, je ne tiens pas à discuter de cela publiquement. Ma religion est faite en la matière, et bien des messages antérieurs en témoignent : je n’ai aucun goût pour le bonapartisme et les aventures individuelles. Je m’en tiens donc à cet accusé de réception.