Capture d’écran 2017-01-06 à 11

Maison des Associations, 5 Place Saint Jean, 69005 LYON - www.improbable.org

 

Reçu de l'ami Jean-Claude Romettino, de la revue lyonnaise L'improbable 

EMMANUEL TODD : CRISE DE LA GLOBALISATION 

ET RÉALIGNEMENT DES PUISSANCES

« L’élection de Trump aux Etats-Unis est le signal du retour de la démocratie dans ce pays ».

Ceux qui connaissent Emmanuel Todd ont l’habitude de ses prises de position à contre courant, celle de 2015 n’étant pas la moindre dans « Qui est Charlie ? ». Mais cette fois c’est à rebrousse poil qu’il nous prend : non content d’associer l’élection de ce pelé, ce galeux de Trump à un renouveau démocratique, il ose employer des gros mots tels que « lutte des classes » pour illustrer le fait que, cette fois et enfin, les classes moyennes étatsuniennes ont voté dans le sens de leurs intérêts : contre le libre-échange et l’establishment qui le défend. Au delà de la personnalité du nouveau président, et malgré elle,  la rupture historique  que constitue son élection est…son électorat. Faute de Sanders victime des croche- pattes de l’establishment , ce fut Trump.

Il en est de même pour le brexit  à propos duquel nos élites ciblent les déclarations les plus nauséabondes de ses partisans pour éviter la question de fond, celle de la colère de classes que le neo-libéralisme a épuisées tant sur le plan économique que social et psychologique, source d’un NON qui se veut salvateur. 

Pour en revenir à nos élites c’est avec effarement qu’Emmanuel Todd les contemple et les jauge : il résume cela en disant que la prochaine élection présidentielle française se limitera à choisir le représentant de la France auprès de…Berlin. Et cela faute de sortir de l’euro qui transforme nos responsables politiques en fondés de pouvoir de la banque centrale européenne et les prive de tout moyen d’action. Il y a quelque chose de tristement comique à constater qu’au moment où « l’anglosphère » (Royaume Uni et États Unis) remet en cause le libéralisme initié par elle dans les années 80, l’Europe et la France s’égarent et s’enlisent dans un libre-échange aussi échevelé que dépassé et assassin.

Plus largement encore, Emmanuel Todd nous parlera du nouveau rôle de la Russie, de la place du Japon, de la crise profonde qui mine les systèmes allemand et chinois. Mais aussi de la question pour nous fondamentale,  du libre échange, de la nécessité d’en sortir et des espoirs et des risques que cela comporte. Cela le conduira à évoquer les risques d’un conflit de nouveau type entre l’Allemagne d’une part et, d’autre part, les États-Unis, le Royaume Uni, la Russie et…la France . 

Jean Claude Romettino

C’est avec un grand plaisir que, quelque vingt ans après l’avoir reçu pour Le destin de immigrés, L’Improbable accueillera Emmanuel Todd le 

Samedi 14 janvier à 15h30

Maison des Passages 
44, rue Saint Georges – Vieux Lyon