denier argent tribun institutions-1

 

Tribun de la plèbe protégeant le citoyen. Rome, Denier d’argent, 1er siècle av. J.-C

 

 Je ne sais pourquoi, ces temps-ci, en écoutant mes amis de la gauche de la gauche, épris d'un personnage charismatique qui cristallise tous les refus et toutes les espérances, me revient un vers de cette Internationale que Pottier écrivit au lendemain immédiat de la Semaine sanglante :
« Il n’est ni sauveur suprême, ni Dieu, ni César ni Tribun »…

Ou encore cette terrible charge de Blanqui, au lendemain de l’effondrement des illusions démocrates-socialistes de la Seconde République :
« Quel écueil menace la révolution de demain ?
L'écueil où s'est brisée celle d'hier : la déplorable popularité de bourgeois déguisés en tribuns. »

Mais je m'en voudrais de doucher des enthousiames. Et je m'en tiendrai au vieil adage : "Si tu n'aimes pas ça, n'en dégoûte pas les autres"...