11 février 2017

Une République mort-née ?, VI - Blanqui et le report des élections

Article précédent : Une République mort-née ?, - V - Lyon, premières journées révolutionnaireshttp://merlerene.canalblog.com/archives/2017/02/09/34871168.html Pressé de se donner une légitimité, le Gouvernement provisoire avait fixé les élections législatives au 9 avril. La Société Républicaine centrale (blanquiste) lui adressa le 6 mars une pétition demandant l’ajournement des élections. Elle resta sans réponse et la Société adressa une seconde pétition le 14 mars.Je donne ici les deux textes présentés dans... [Lire la suite]