J’évoquais hier une des plus spectaculaires dérives idéologiques des dirigeants socialistes vers la « modernité » sans principes, lorsque François Mitterrand fit de Bernard Tapie un ministre de la République.

Les électeurs de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont été aux premières loges de cet épisode, lors des élections régionales de 1992.
Au lieu de présenter une liste socialiste, les dirigeants socialistes eurent la riche idée de présenter une liste embarque-tout dite « Énergie Sud » et au programme bien vague, liste menée par Bernard Tapie, et se voulant ouverte à la société civile.

 

Capture d’écran 2017-04-10 à 17

Mme Guigou était embarquée dans l’aventure avec un parachutage dans le Vaucluse.

 

Capture d’écran 2017-04-09 à 06

 

Dans mon département très marqué à droite et à l’extrême droite, le Var, figuraient notamment sur la liste Tapie, outre des responsables socialistes départementaux, des noms connus comme ceux du couturier Daniel Hechter, tête de liste, de l’actice Mylène Demongeot et du chanteur Enrico Macias. Elle obtint 13,91% des suffrages.

Capture d’écran 2017-04-10 à 17

Avec Maurice Janetti [1], une poignée de socialistes sincères sauvèrent l’honneur du vieux parti en présentant la liste Nouvel Espace Socialiste, qui obtint 4,98% des suffrages.

 

Capture d’écran 2017-04-10 à 17

 [1] Cf. "Maurice Janeti",  http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/09/02/31990364.html