Poursuivant la revisite de ce blog en matière historique et idéologique, j’en viens à la place importante donnée à Marx et Engels.

Comme je l’écrivais dans un article précédent, l'abondance de références à Marx et Engels dans ce blog ne procède aucunement d’une attitude révérencielle à l'égard des célèbres duettistes.
En effet, Marx et Engels sont souvent cités ici, mais avec bien d'autres figures du panthéon révolutionnaire.

Je facilite aujourd’hui la lecture de la catégorie « Marx Engels avant 1852 », catégorie vraiment touffue et qui mérite sans doute une mise en perspective chronologique :

http://merlerene.canalblog.com/archives/marx_engels_avant_1852/index.html

Le lecteur aura remarqué qu'il s'agit surtout dans cette catégorie  de commentaires donnés sur l'actualité, dans les dernières années 1840 et au tout début des années 1850, (années sur lesquelles j'ai quelque peu travaillé en ce qui concerne la France).

il convient de recevoir ces textes avant tout comme les témoignages de jeunes adultes (Marx est né en 1818, Engels en 1820) confrontés à la réalité des années 1840 finissantes, et non pas, surtout pas, comme des vérités tombant du ciel, et comme des clés du paradis...

Voici d’abord quelques textes sur le passage de l’idéologie démocratique radicale du jeune Marx (qui fit sa thèse sur Epicure) à une conversion au communisme à travers des règlements de compte avec les néo-hégéliens.

« Marx – Epicure, liberté et nécessité »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2016/02/01/33228064.html

« Marx 1844 – Les Annales franco-allemandes »
 http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/27/31960280.html

« 1844, les Titans troglodytes et les philosophes »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/26/31952077.html

Marx – « Laissons les morts enterrer leurs morts » 1843
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31950892.html

« Engels, la « critique critique » et Flora Tristan »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/15/35173365.html

On notera dans cette période intense de lectures et de recherches l’appréciation de Marx sur l’ouvrage à succès Les mystères de Paris, d’Eugène Sue. Par exemple :

« Marx et Fleur de Marie, 1845 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/26/31956989.html

 

Cette prise de conscience philosophique est inséparable de la découverte concrète de la condition ouvrière et de la lutte des classes :

« Engels, Heine et la révolte des tisserands silésiens »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/26/31952079.html

« Marx et la révolte des tisserands silésiens 1844 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31950876.html

« Marx 1844 et les insurrections des Canuts »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31950867.html

« Engels et la violence prolétarienne – 1845 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31951591.html


Cette phase est nourrie de contacts :

« Ewerbeck et Marx – 1846 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31950932.html

« Marx à Proudhon, 1846 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31954979.html

Elle fournit la matière au célèbre essai, L’idéologie allemande, qui ne sera pas publié avant les années 1930. Au-delà du règlement de compte avec les néo-hégéliens, Marx et Engels affirment leur passage au communisme :

« Relire l’Idéologie allemande au présent »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/01/18/35185523.html

« Marx et le communisme, 1846-1846 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/11/35159694.html

« Marx et Engels, 1845-1847, sur le passage au communisme »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/05/17/32052534.html

 

En ces années 1845-1847, Marx et Engels soutiennent les républicains radicaux en France et les chartistes en Angleterre, tout en posant des perspectives qui dépassent celles de leurs amis :

« Engels sur le mouvement de la Réforme en France, 1847 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/12/35162458.html

« Allocution de Marx au meeting londonien sur la Pologne » 1847
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/09/06/32250151.html

« Engels, compte-rendu du meeting de Londres sur la Pologne » 1847
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/09/05/32247116.html

 

À la demande des communistes allemands exilés en Angleterre, Marx et Engels rédigent le Manifeste communiste (qu’Engels avait anticipé *) et qui sera publié en février 1848 :

* « Engels et le capitalisme, 1848 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31950919.html

On retiendra en particulier le passage sur la mondialisation capitaliste, que d’aucuns semblent découvrir aujourd’hui :

« Marx et la mondialisation, 1848, si loin si près »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/23/30449410.html

« A propos du Manifeste du parti communiste »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/09/10/32347460.html
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/09/01/31985621.html

« Centenaire du Manifeste communiste, Jean Bruhat 1948 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/26/31952105.html

Rentré d’exil au lendemain de la Révolution de Février, Marx est à Paris. Il désapprouve l’illusion lyrique de ses compatriotes prêts à partir combattre en Allemagne.

« Ewerbeck, Marx et les clubs allemands de Paris en 1848 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/27/31962217.html

Mais Marx sera bien vite expulsé. On lira dans la catégorie de ce blog « Seconde République – Juin 1848 » quelques-unes de ses interventions sur l’insurrection.

De son côté, Engels combat avec les révolutionnaires allemands et perd toutes ses illusions sur la petite bourgeoisie radicale :

« Engels et l’insurrection badoise de 1849 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/01/13/31163879.html

« Engels sur la petite bourgeoisie »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/24/30487523.html

 

Dans ces deux années de feu (1848-1849), Engels porte quelques jugements péremptoires sur les nationalismes qu’il estime ne pas aller dans le sens de l’histoire :

« Engels et les Juifs de Posnanie, 1848 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/15/35173361.html

« Engels et les Scandinaves »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/15/35173354.html

« A propos d’Engels et des Scandinaves »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/15/35174500.html

« Engels et les « peuples réactionnaires » - 1849 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31951600.html

 

Fasciné par l’expansion capitaliste et son corollaire la conquête coloniale, Engels justifie la conquête des nations « arriérées » par les nations « avancées ».  La victoire générale du capitalisme prépare à terme  l’avènement du communisme.

« Engels, les Etats-Unis et le Mexique – 1849 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/29/31972264.html

« Engels sur l’Algérie, 1848 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/27/31964882.html

 

À noter une prise de position qui réjouira plus tard bien des occitanistes :

« Frédéric Engels et la France du Sud »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/01/15/35173322.html

 

Refusant de se joindre aux initiatives pacifistes, Marx et Engels souhaitent qu’éclate une guerre contre la Russie, gendarme réactionnaire de l’Europe :

« Marx et les pacifistes, 1849 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/01/13/31163879.html

« Engels et la guerre 1849 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31951625.html

« Marx et la guerre – 1849 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31949992.html

 

Les deux hommes vivent dorénavant en Angleterre, et sont en contact avec l’aile gauche du mouvement chartiste. Ils voient dans une victoire des Chartistes la possibilité d’une victoire électorale et pacifique du prolétariat :

« Engels, le prolétariat anglais et le suffrage universel »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/05/14/32043820.html

« Engels, Marx et l’aile gauche chartiste »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/09/07/32514935.html

À partir de 1850, ils prennent acte du fait que la poussée révolutionnaire en Europe a été vaincue.
D’où des affrontements avec une grande partie des communistes allemands établie en Angleterre, qui veulent poursuivre la lutte conspiratrice et insurrectionnelle.
La coupure de 1852 correspond à la prise de conscience chez les deux hommes que la phase révolutionnaire initiée en 1848 était bel et bien terminée, et que l’avenir impliquait une clarification idéologique et d’autres formes d’organisation et d’action.

« Marx sur les sociétés secrètes d’avant 1848 »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/25/31950897.html

« 1850, la crise de la Ligue des Communistes »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/24/30435585.html

« Marx-Engels 1850 : révolutionnaires communistes et réformistes petits-bourgeois »
http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/29/31971176.html