Après le résultat des élections, je ne vaticine plus, mais j’écoute de la musique (en puisant dans mon blog et dans les vastes ressources de Youtube).
Voici L'estaca (Le Pieu), hymne de liberté que le chanteur compositeur catalan Lluís Llach lança courageusement en1968, en plein franquisme. La chanson devint, et demeure, un hymne au refus de toutes les oppressions, et un appel à ne jamais renoncer à la lutte, même quand elle apparaît minoritaire, voire désespérée. Et ceci reste vrai en ces temps de conformisme pensant, où, selon la formule fameuse, il faut que tout change pour que rien ne change.

Lluis Llach - L'Estaca

 

L'avi Siset em parlava
Grand-père Siset me parlait 
De bon mati al portal
De bon matin sous le porche
Mentre el sol esperavem
Tandis qu'en attendant le soleil
I els carros veiem passar
Nous regardions passer les charettes

Siset, que no veus l'estaca
Siset, ne vois-tu pas le pieu
On estem tots lligats ?
Où nous sommes tous attachés ?
Si no podem desfer-nos-en
Si nous ne pouvons nous en défaire
Mai no podrem caminar !
Jamais nous ne pourrons avancer !

[Refrany]
[Refrain]
Si estirem tots, ella caurà
Si nous tirons tous, il tombera
I molt de temps no pot durar
Cela ne peut durer plus longtemps
Segur que tomba, tomba, tomba
C'est sûr il tombera, tombera, tombera
Ben corcada deu ser ja.
Bien vermoulu il doît être déjà.
Si tu l'estires fort per acqui
Si tu le tires fort par ici
I jo l'estiro fort per alla
Et que je le tire fort par là
Segur que tomba, tomba, tomba,
C'est sûr, il tombera, tombera, tombera,
I ens podrem alliberar.
Et nous pourrons nous libérer.

Pero Siset fa molt temps ja
Mais Siset, ça fait déjà bien longtemps
Les mans se'm van escorxant !
Mes mains en sont écorchées !
I quan la força se me'n va
Et alors que les forces me quittent
Ella és més ample i més gran.
Il est plus large et plus haut.

Ben cert sé que està podrida,
Bien sûr, je sais qu'il est pourri,
Pero és que, Siset, costa tant !
Mais, aussi, Siset, il est si lourd !
Que a cops la força m'oblida
Que parfois les forcent me manquent
Tornem a dir el teu cant :
Reprenons donc ton chant :