Morale, éthique ? Quelle confusion…
Avez-vous ouvert vos dictionnaires ?
Je persiste à penser que c’est au nom des valeurs de la morale, et non de l’éthique, qui nous pouvons critiquer l’inhumanité du système capitalisme… Le mode de production capitaliste fonctionne indépendamment de la personnalité de ses acteurs, sa logique est celle du profit, et, en un sens l'on peut dire que cette recherche indispensable du profit est sa propre éthique, de la même façon qu'il peut exister des éthiques médicale, sportive, éducative, etc. et des éthiques de comportement personnel (les récentes péripéties du mariage pour tous en ont témoigné).
Par contre, que nous la concevions comme une donne transcendentale ou comme l'acquis de l'évolution de l'humanité, la morale impose le respect de l'autre, le refus de son exploitation et de sa destruction.