08 août 2017

René Merle - Gentil n'a qu'un œil - X

suite de :http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/08/07/35449143.html   Une fois de plus, je n'ai pas aimé la route de Marseille, ses murailles de rochers gris, les interminables lacets dans les pins, la gaieté brutale des conducteurs. J’ai respiré en redescendant sur la plaine étroite entre les collines pelées, et j’ai retrouvé les cheminées des tuileries, la longue approche de la ville par cet alignement de jardins, de maisons grises et d'auberges. J'aurais dû chercher un hôtel, m’enfermer jusqu'au lendemain. Au lieu... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]