17 août 2017

René Merle - Gentil n'a qu'un œil - XIX

suite de :http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/08/16/35449180.html   Le lendemain je suis monté à la cure de la Croix Rousse. J’ai donné le mot et Nicod m’a reçu. J’ai sorti son livre, expliqué que, de passage à Lyon, j’avais voulu en rencontrer l'auteur. Il m’a remercié et l’a dédicacé. Puis j’ai ouvert le médaillon au daguerréotype : - Voilà qui m’a fait vous connaître... Alors il m'a embrassé : - Ainsi vous connaissez Reine... Il y en a tant comme elle qui se sont perdues, après que le peuple aveuglé ait dispersé... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]