On vote en Catalogne le 21 décembre. La campagne électorale vient de commencer. Et la Cour suprême espagnole a décide de maintenir en prison la tête de liste du grand parti de la Gauche républicaine catalane, ancien vice-président catalan, Oriol Junqueras. Motif : ce dangereux personnage risquerait de récidiver.

On ne peut pas dire que nos grands médias en fassent une maladie…