Capture d’écran 2017-06-27 à 15

Maurice Dommanget [1888-1976], instituteur, syndicaliste révolutionnaire, historien de la Révolution française et du mouvement ouvrier, présente dans l’hebdomadaire syndical l’École émancipée [7 octobre1934] un ouvrage sur Volnay. L’École émancipé, la plus ancienne structure syndicale enseignante de France (1911) était empreinte d’idéologie socialiste révolutionnaire et de progressisme pédagogique. Tout en affirmant sa spécificité, lors de la scission de la CGT, elle n’adhéra pas moins à la CGT-U, dirigée par les communistes, et y demeura jusqu’au retour de la CGT unifiée.
Il était dans la tradition du mouvement de mettre à l’honneur l’héritage des Lumières radicales. Ce billet en témoigne.

« Après une interruption de deux ans consécutifs à la mort subite de son fondateur Albert Mathiez, la collection des « Classiques de la Révolution française » que dirige désormais Georges Lefebvre, directeur des Annales historiques de la Révolution française, reparaît avec ce volume. D’autres doivent suivre : la réédition du Vieux Cordelier de Camille Desmoulins d’après le dossier de Mathiez, les Pages choisies de Babeuf en grande parti inédites, le Tableau de Paris de Louis Sébastien Mercier présenté par Anchel et Evrard, les Mémoires de Barbaroux, etc. Voilà une collection qui promet.
Le Catéchisme du citoyen de Volney reflète beaucoup plus l’époque qu’il ne la catéchise et c’est là son grand intérêt : on y trouve condensé toute la morale d’une génération révolutionnaire. L’anticléricalisme de Voltaire s’y allie au goût de la nature cher à Rousseau. Le Dieu magnifié s’identifie avec la nature. La position philosophique est double : d’une part on entend s’appuyer sur les sens, on subit l’influence de Condillac, d’autre part on reste cartésien et on fait appel à la raison, on cultive le rationalisme abstrait du temps même quand on se réclame de l’expérimentation. La famille, les vertus domestiques, l’épargne sont traitées dans l’esprit qui prévalait chez les bourgeois du XVIIIe siècle. Il n’est pas malaisé d’en retrouver des reliquats dans les modernes remèdes de rebouteux proposés en nombre pour tenter de remettre d’aplomb la « mère malade ». [on pense aux terreau réactionnaire dans lequel prospèrera le pétainisme]
La préface est de G. Lefebvre. Gaston Martin en s’aidant principalement de la notice classique de Bossange, des Archives de la Mayenne et de la Corse [Volney avait tenté des entreprises agricoles en Corse], a retracé un portrait vivant de Volney. Il n’a pu établir rigoureusement que Volney ait été franc-maçon malgré toutes ses recherches. Dans un deuxième chapitre, G. Martin étudie l’éthique de Volney et dans un troisième chapitre l’action exercée par le Catéchisme du citoyen principalement sous la Restauration. »

Sur Volney, on consultera par exemple :
http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=3805

 

Capture d’écran 2017-12-15 à 11