De 1961 à 1971, l’armée américains, puis, à partir de 1972 son protégé sud-vietnamien, ont déversé sur les forêts et les cultures vivrières vietnamiennes, laotiennes et cambodgiennes le terrible agent orange (à base de dioxine), qui a imprégné durablement la végétation, et dont souffrent encore aujourd’hui les populations civiles contaminées (plusieurs millions de personnes) : malformations à la naissance, cancers, cécité, diabète, etc.

En septembre 1980, soutenu et armé par les Occidentaux, et notamment par la France, Saddam le laïque attaque sans avertissement l’Iran des Mollahs ; la guerre durera jusqu'à août 1988. Dès 1984, l’Irak utilise des gaz toxiques contre l’armée iranienne. Le 16 mars 1988, l’aviation irakienne largue du gaz moutarde sur des villes kurdes irakiennes qu’il accuse de pactiser avec l’Iran. 5000 morts sur le coup, des milliers de blessés dont beaucoup périront. Trois sociétés françaises ont été impliquées dans l’équipement du complexe irakien de fabrication de ce gaz.