Le gouvernement de M. Philippe se veut rassembleur d’ex ténors de la droite et du PS. Ainsi pour la droite M. Lemaire et pour le PS, M. Le Drian.
Mais il a aussi fait jouer la parité en présentant ses ministres femmes (comment féminiser le mot ?) comme représentantes de la société civile, ultra performantes dans leur domaine de compétences.
Il n’est aucunement dans mes intentions de mettre en cause la compétence et la technicité de la presque totalité des Ministres femmes du gouvernement actuel.  Il n’est aucunement non plus question de mettre en cause la sincérité des ministres femmes issues en fait des rangs de la droite et du centre, qui ont suivi leur pente naturelle en entrant au gouvernement. Je respecte d’ailleurs particulièrement chez l’une d’entre elles la douloureuse confrontation au handicap, qui est aussi la mienne, et chez une autre l’itinéraire familial marqué du sceau de l’ignominie antisémite pétainiste et nazie.
Je suis seulement interpellé par l’itinéraire de quelques-unes d’entre elles, présentées seulement comme représentantes de la société civile, ce qu’elles ne sont pas vraiment.
En fait, elles illustrent à leur façon le glissement des hautes sphères du PS vers le consensus néo libéral.
Mme Belloubet fut première vice-présidente, chargée de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche au Conseil régional de Midi Pyrénées (socialiste).
Mme Borne, Ministre chargée des transports, fut conseillère technique chargée des transports dans le gouvernement Jospin, puis directrice de cabinet au ministère de l’écologie dans le gouvernement Valls.
Mme Girardin, Ministre des Outre-mer, fut secrétaire d'État chargée du Développement et de la Francophonie, dans le premier gouvernement Valls, puis ministre de la Fonction publique dans le second gouvernement Valls et celui de M. Cazeneuve.
Mme Parly, Ministre des Armées, fut conseillère pour les affaires budgétaires, puis secrétaire d’état au budget dans le gouvernement Jospin.
Mme Pénicaud, Ministre du Travail, fut conseillère pour la formation dans le gouvernement Bérégovoy.
Ajoutons que Mme Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les hommes et les femmes, fut membre du cabinet du ministère des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, dans le gouvernement Valls.

Bref, un fort contingent de personnalités femmes issues du sérail socialiste, venant en renfort des ex-socialistes Collomb et Le Drian.

 

.