rhizome

Abscisse, ordonnée… Tout collégien sait que ces deux droites perpendiculaires font bon ménage.
Il semble qu’en politique il n’en aille pas de même dans le rapport Horizontalité-Verticalité.

Prenez le cas de La République en Marche avec sa campagne électorale nourrie d’horizontalité : rhizomes enthousiastes des helpers (pour une jeunesse de la « modernité », ça sonne mieux que militant, ou que bénévole), prolifération des ateliers et groupes locaux, collecte des aspirations des « gens », et j’en passe.
N’étant pas adhérent à La République en marche, je ne sais trop comment ces petites mains vivent aujourd’hui la verticalité solitaire du Pouvoir et l’hypertrophie du Moi présidentiel. Ont-ils un peu le sentiment d’avoir été dupés, ou continuent-ils à accorder une confiance absolue, voire une dévotion, au chef charismatique ?

La Fête à Macron du 5 mai a aussi illustré à sa façon le difficile rapport horizontalité-Verticalité. La France insoumise n’était pas l’organisatrice de ce « pot au feu », initiée par François Ruffin, député LFI (mais, à la différence des autres, élu avec le parrainage d’autres formations de gauche). Cette manifestation, qui ne se voulait pas celle d’un parti, avait quelque peu grillé la politesse à celle de la FI prévue par J.-L Mélenchon pour le 14. Ce cortège protestataire, mais festif, fut vraiment « pot au feu », dans la diversité des participants, des revendications et des protestations ; les dirigeants des mouvements politiques (LFI, PCF, Génération.s., NPA) n’étaient pas solennellement en tête, mais suivaient le « carré des luttes », mêlés à la foule. Horizontalité joyeuse, où chacun comptait pour un, et un pour tous…
Mais voilà que le flot des manifestants buta, du côté de la Bastille, sur un majestueux bus à plateforme du haut duquel J.-L Mélenchon, parlant en son nom propre et en celui de la FI, et phagocytant du coup les autres acteurs, délivra une de ces puissantes harangues tribuniciennes dont il a le secret. Verticalité inattendue qui tranchait avec la nature de la manifestation et en dénaturait quelque peu la vertu…
Là encore, n’étant pas membre de La France Insoumise, je ne sais ce qu’ont pensé ses militants qui participaient en nombre à la manifestation.  

zeus