Unknown

22 septembre 2017

Laure sur son frère Honoré de Balzac

Huit ans après la mort de Balzac, sa sœur Laure, avec laquelle il avait toujours eu une relation privilégiée, répond à de méchantes tartufferies puritaines nombreuses en ces premières années de Second Empire :Mme L.Surville (née de Balzac), Balzac, sa vie et ses œuvres d’après sa correspondance, Paris, Librairie nouvelle, Jaccotet, Bourdillat et Cie, 1858. Voici ce qu’elle écrit en introduction :   « Je me crois obligée envers mon frère et envers tous, à publier des détails que, seule aujourd’hui, je puis... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 03:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2017

Engels et Balzac (pour les anglophones)

Suite à l'article d'hier : « Marx, Engels et Balzac », voici, pour les anglophones, un extrait d’une lettre de Engels à la journaliste et écrivaine démocrate radicale Margaret Harkness (avril 1888) :cf. le texte complet de la lettre : https://www.marxists.org/archive/marx/works/1888/letters/88_04_15.htm Sur Margaret Harknessecf. : https://en.wikipedia.org/wiki/Margaret_Harkness « I am far from finding fault with your not having written a point-blank socialist novel, a “Tendenzroman” [social-problem... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2017

Marx, Engels et Balzac

J'ai évoqué le point de vue sur Balzac de l'idéologue de l'extrême droite française Léon Daudet. À l'opposé de l'éventail politique, Jean Fréville (Eugène Schkaff, Kharkov 1895, Paris 1971), militant et responsable du Parti communiste français depuis 1927, écrivain et historien) a rappelé le point de vue de Marx et Engels sur le grand Balzac.Voici un extrait de son essai de 1936, Marx et Engels sur la littérature et l’art.Pour en lire plus : http://revueperiode.net/le-marxisme-et-la-litterature/ " Pourquoi Marx et Engels... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2017

Léon Daudet sur Balzac, 1904.

  J’évoquais récemment l’évocation de Balzac par Léon Daudet en 1939.Voici ce que Daudet écrivait en 1904 dans un de ses chapitres de La France en alarme, Flammarion, « Balzac traditionnel », qui portait en en-tête cette phrase extraite de la correspondance de Balzac : « Moi, j’aurais porté une société tout entière dans ma tête »     « Il faut revenir sur le cas de Balzac, dont la hautaine statue gêne si prodigieusement nos lilliputiens démocrates. Celui que Taine déclarait être,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juin 2017

Le point de vue du royaliste Léon Daudet sur le monarchiste Balzac

  Suite à mon billet récent sur Balzac, il m'est apparu intéressant de voir comment l'extrême droite s'appropriait sa mémoire. Voici ce qu’écrit son maître à penser Léon Daudet dans son journal l’Action française, le 10 juillet 1939, à la veille de la célébration d’un 14 juillet dans lequel cette extrême droite a toujours vu le début de la grande catastrophe : « Balzac et la Révolution. Il est surprenant qu’à part les Chouans, un de ses chefs-d’œuvre, Balzac, dans son œuvre immense, ait accordé si peu de place... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2017

Une lettre de Balzac

  Balzac en 1842 En 1840, Balzac [1799-1850] publie notamment dans le journal Le Siècle, auquel il donne en janvier sa longue nouvelle Pierrette. Depuis 1829, il a noué avec la presse des rapports étroits et tumultueux, remarquablement étudiés par Pierre Barbéris, notamment dans Balzac et le mal du siècle, Gallimard, 1970. Je ne peux que vous y renvoyer, et vous signaler également tout l’intérêt de la publication annuelle L’Année balzacienne :https://www.cairn.info/en-savoir-plus.php?ID_REVUE=BALZMais je... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2015

Joe Bousquet et Balzac

Europe, n°55-56, 1950 - Un article du poète et philosophe de Carcassonne, cloué dans sa chambre depuis la guerre de 1914, où il avait été gravement blessé, mais au cœur d'un réseau stimulant d'échanges et de discussions.   « La « Comédie humaine » appartient à l’avenir.  Je suis loin de considérer la Comédie humaine comme une œuvre datée : elle appartient à l’avenir. Un esprit se définit et se situe dans le temps par sa façon de le comprendre. Ainsi l’œuvre de Balzac échappe à l’histoire... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2015

Pierre Abraham, sur Balzac

Europe n°55-56, 1950 Pierre Abraham, « Comment faire un numéro « Balzac » en 1950 ? ». « […] J’ai eu l’occasion, voici une vingtaine d’années, de vivre pendant des mois et des mois en étroite communion avec La Comédie Humaine, sur laquelle je poursuivais un ensemble de travaux. De cette longue cohabitation, je suis sorti malade. Car cela s’appelle bien une maladie, le fait d’être découragé de vivre, d’être dégoûté de la société des hommes, de ne plus savoir à quoi nous servons sur la terre. ... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2015

Hugo sur Balzac

    Extrait d’un texte des plus connus, mais que je ne me lasserai pas de faire connaître, encore… «  M. de Balzac faisait partie de cette puissante génération des écrivains du dix-neuvième siècle qui est venue après Napoléon, de même que l'illustre pléiade du dix-septième est venue après Richelieu - comme si, dans le développement de la civilisation, il y avait une loi qui fit succéder aux dominateurs par le glaive les dominateurs de par l’esprit. M. de Balzac était un des premiers parmi les plus grands, un des... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,