16 avril 2018

Mnémosyne ou de la mémoire

  Robert Pollard a écrit en diffusant mon récent billet Armes chimiques, l’Amnésie et le cynisme des donneurs de leçons :« En effet la mémoire fait souvent l’école buissonnière et même ne leur revient jamais. Voici de quoi la réveiller et la remettre dans le bon chemin. Il y a tellement d’amnésie et d’amnésiques dans nos palais républicains… »Merci Robert, et je suis heureux que la dimension mémorielle de ce blog puisse aider à un éclairage historique. Ce qui m’amène à dire deux mots sur la mémoireOui,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2018

Armes chimiques, l’Amnésie et le cynisme des donneurs de leçons

De 1961 à 1971, l’armée américains, puis, à partir de 1972 son protégé sud-vietnamien, ont déversé sur les forêts et les cultures vivrières vietnamiennes, laotiennes et cambodgiennes le terrible agent orange (à base de dioxine), qui a imprégné durablement la végétation, et dont souffrent encore aujourd’hui les populations civiles contaminées (plusieurs millions de personnes) : malformations à la naissance, cancers, cécité, diabète, etc. En septembre 1980, soutenu et armé par les Occidentaux, et notamment par la France, Saddam le... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 14:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 avril 2018

SNCF bataille de l’opinion

Au fil des chaînes d’info : - Le goute à goutte : usagers excédés, cheminots non grévistes, mouvement en baisse, etc. - Le lénifiant : éléments de langage répétés ab libitum par nos ministres de toutes catégories. Notons quand même le silence radio de Madame la Ministre des Armées qui encaissait 52.569 euros mensuels quand elle était directrice générale de la SNCF voyageurs. - La grosse cavalerie, par exemple hier sur Cpolitique un de ces soixante huitards tristement iconoclastes,  désormais néo conservateurs... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2018

Le coup de pied de l’âne aux grévistes

C’est celui de notre ministre Nicolas Hulot, chouchou des sondages, joker du pouvoir, et quelque peu habitué du double langage, qui ce  matin, dans le très lagardérien JDD, encense la réforme SNCF au nom de l’écologie et d’une évidence (le train est écologique) ; et d’enfiler les perles : la réforme modernisera le réseau, les trains arriveront à l’heure, ils desserviront tout le pays, nos cheminots sont vaillants et respectables, bref, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes si on se calme un peu, et si on... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 avril 2018

Éditorialistes...

Les chiens de garde, disait Nizan en 1932... Mais c'est à des philosophes qu'il s'attaquait, en un temps où la lutte idéologique se déroulait sur les sommets. Aujourd'hui, elle manque d'oxygène, et c'est au ras des plateaux de télé, squattés par nos éditorialistes et nos "experts" (!), qu'elle se mène. C'est ce que vulgairement on appelait "aller à la soupe", au temps jadis où l'on mangeait des soupes.  http://www.regards.fr/l-humeur-du-jour/article/greves-les-editorialistes-prennent-les-francais-en-otage
Posté par rmerle à 06:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 avril 2018

Cet homme va-t-il bloquer la France ?

Ma passion cruciverbiste m'incite chaque semaine à acheter le JDD, dont les deux grilles ne manquent vraiment pas d'intérêt dans la difficulté !Mais ce tribut payé à Lagardère a son contrecoup : la dose de poison qui nous baigne dans l'idéologique.Hier, la dose n'était pas vraiment homéopathique ! Une pleine page d'ouverture sur le méchant Moustachu, qui a lui seul va nous plonger dans la chienlit, mauvais remake de 68. De quoi clouer la photo au mur et envoyer des fléchettes sur le porteur du Mal...Heureusement, notre aimé... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 11:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 avril 2018

Un humaniste et les cheminots

 Il y a une semaine, je suivais une émission politique sur la 5 : un romancier connu était invité pour faire la promo de son dernier roman. Personnage sympathique, la petite cinquantaine, origines modestes, vivant dans sa Lorraine natale, loin du bruit parisien, et au contact « des gens ». Personnage d’autant plus sympathique qu’il ironisait avec bonheur sur l’outrance numérique dont sont esclaves volontaires tant de nos contemporains, et qu’il expliquait comment il œuvrait pour améliorer la condition... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
23 mars 2018

Maurras

Je répercute ce courrier de Mme Lacroix-Riz : Chers amis,  Eh bien non, les démissionnaires du haut comité des commémorations nationales [1] n’auront pas protesté contre le caractère scandaleux de la complaisante notice, à énormes trous et contrevérités, d’Olivier Dard, ils se seront juste érigés en preux défenseurs d’une prétendue liberté d’expression historique – pour que triomphe auprès de la population française, car c’est l’objet des commémorations nationales, la thèse d’un Charles Maurras « germanophobe et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2018

L'esprit de jouissance et l'esprit de sacrifice

  « Vous allez bien ? », c'est la formule magique que notre Président adresse mécaniquement à ceux dont il serre les mains, sans trop leur donner le temps de répondre. Or, récemment, j'ai vu à la télé une retraitée qui lui répondait "non" !Ce qui a eu le don d'énerver notre Président, qui s'est empressé de condamner l'égoïsme et de prôner les sacrifices nécessaires.Déformation professionnelle, le propos m'a renvoyé à 1940. (Voir l’affiche ci-dessus).Loin de moi l’idée de mettre notre Président et le Chef de l’État... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2018

Le rhinocéros

Je viens de recevoir d'Olivier Girolami le commentaire suivant, intitulé "le Rhinocéros"  : Bonjour René Je viens de lire avec grand intérêt ton billet « De la vampirisation par l’idéologie dominante ».Tu en donnes une excellente représentation dans une autre intervention « De la fin de la contre-société communiste » quand tu dis « …il semble clair que les électeurs, et même les militants, tout en luttant syndicalement et politiquement, étaient progressivement et insidieusement possédés au plus... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]