07 avril 2018

La femme infidèle, film

  En hommage à Stéphane Audran, Arte vient de programmer au lendemain de son décès La femme infidèle (1969), un chef d’œuvre de Claude Chabrol, porté par une des plus belles prestations de l’actrice.Dans sa cruauté pimentée d’humour noir, le film met en scène un ménage bourgeois qui feint le parfait bonheur, une épouse qui comble de vide sa vie vide, un notable gentil qui in fine se révèle être un monstre.Il ne s’agit pas d’un thriller, le meurtre n’est là qu’en exutoire provisoire au mensonge, et en rupture douloureuse de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 janvier 2018

Petits arrangements avec les morts

  Je l’avais raté en son temps, à une époque où je n’étais pas tellement cinéphile. J’ai donc découvert avec un gros retard à l’allumage le beau film, l’étrange film de Pascale Ferran, Petits arrangements avec les morts (1994). Sur une plage bretonne, la fugacité des instants, l’impondérable de la vie chez des êtres (un petit garçon, une fratrie) rongés par un sentiment inconscient de culpabilité à propos de la mort d’un proche. Et malgré tout, ou peut-être avec cela, un puzzle extrêmement maîtrisé, tonique et joyeux à sa... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 décembre 2017

Léon Moussinac

J'évoquais récemment sur ce blog l'activité militante (PCF) et cinématographique de Léo Moussinac dans les années 1920-1930. Elle s'est poursuivie bien après. C'est avec plaisir que je relaie l'invitation suivante : " Nous avons le plaisir de vous inviter à la soirée que nous organisons Mercredi 13 décembre à Migennes Yonne), salle  Jean Ferrat à 20h,pour la projection en entrée libre du film Léon Moussinac, l'héritage de Spartacus 2017) : https://fr.ulule.com/leon-moussinac/Le film est coproduit par la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2017

Engrenages 5

  Puisque je suis dans les séries (voir mon billet d’hier), je me permets d’informer ceux qui auraient raté la saison 5 de l’excellente série française Engrenages (2015) qu'ils peuvent la retrouver actuellement sur Ciné + premier. De quoi faire sourire sans doute les aficionados branchés qui sont déjà bien plus loin, mais de quoi faire plaisir aux retardataires...
Posté par rmerle à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2017

K.O. Film

Nonobstant les critiques qui lui reprochaient une trop grande proximité avec Gus Van Sant, j’avais aimé le premier film de Fabrice Gobert, Simon Werner a disparu, 2010, pour la maestria avec laquelle Gobert entrecroisait les témoignages divergents de quelques lycéens de terminale sur la disparition d’un des leurs, l’atmosphère étrange et angoissante qui se dégageait d’un quotidien banal, et la musique envoûtante qui l’accompagnait.Fabrice Gobert s’est fait connaître depuis avec l’étrange et crépusculaire série télévisée Les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2017

Encore sur l'Humanité et le film "Au nom de la Loi"

Cf. : L’Humanité et « Au nom de la Loi » de Tourneur   Quelques jours après la critique mesurée de J.-P. D (Dreyfus), l'Humanité (13 mai 1932) redresse abruptement le tir :        [Guichard, député radical ; Chiappe, préfet de Police, Tardieu, Ministre et ex-président du conseil, tous deux proches de l'extrême droite] Cet épisode en apparence insignifiant révèle en fait la grande tension qui régnait dans les rangs fort variés des créateurs plus ou moins proches du Parti communiste au sujet de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2017

L’Humanité et « Au nom de la Loi » de Tourneur

  Cf. : Maurice Tourneur, "Au nom de la loi"   J’ai eu la curiosité de chercher dans l’Humanité, alors grande pourfendeuse de flics, ce qu’elle avait pu publier sur le film de Tourneur, sorti en salle le 15 avril 1932.Voici donc dans son numéro du 6 mai : « Au nom de la loi, par Maurice Tourneur Ce film a bénéficié (si j’ose dire) d’une singulière publicité qui pouvait faire craindre le pire : par exemple « …dans ce film, la police a incontestablement le beau rôle : braves agents parisiens... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 02:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 octobre 2017

Maurice Tourneur, "Au nom de la loi"

Je viens de voir de Maurice Tourneur, Au nom de la loi (1931, sorti en 1932), film salué par Bertrand Tavernier, connaisseur s’il en est, comme un original coup de maître dans la filmographie française des années Trente.De tout ce qui ne pourrait être que mauvais folklore sur le Paname d’antan, (et sur les trafics du Vieux Port de Marseille, Chinois à l’appui), voilà, magistralement filmé, un certain regard sur la France un peu plus de dix ana après la guerre : en miroir des élégances, des palaces et des restaurants de luxe,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2017

Adieu Gary, film

    Vu (avec une fois de plus un sérieux recul à l’allumage) Adieu Garry (Cooper), de Nassim Amaouche (1977), qui remporta le grand prix de la semaine internationale de la critique du Festival de Cannes en 2009.Récompense oh combien méritée !Nassim Amaouche a réalisé le tour de force de signifier, sans le moindre didactisme pesant, mais avec finesse, mesure, générosité, fermeté et délicatesse, la fin de la classe ouvrière fière d’être ouvrière, et l’avenir bouché de ses enfants, réduits aux petits boulots aliénants... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 septembre 2017

Cinéma d’été – « Chacun cherche son chat ».

Un de mes voyages en chambre estivaux ne m’a pas emmené loin, (le 11e arrondissement de Paris), mais un peu loin dans le temps, avec « Chacun cherche son chat », de Cédric Klapisch (1996).Descendu en son temps pour sa présumée superficialité-mode par une des bibles de l’intelligentsia branché [1], ce film m’apparaît toujours tenir la route, et j’ai revu avec plaisir ce quartier populaire en mutation sociologique (qu’en est-il aujourd’hui ?), où le béton fait place nette, et cette galerie de voisins qui s’ignorent... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,