17 avril 2017

À bas les Communistes !

À bas les communistes, 1848 16 avril 1848 - Le gouvernement de la toute jeune République, et son ministre de l’intérieur, le démocrate Ledru Rollin (futur démocrate socialiste « rouge » !) brisent une manifestation parisienne de l’extrême gauche populaire qui, jugeant la date trop précipitée pour que l'opinion rurale soit bien informée, demandait un report des élections. Mobilisés par Ledru-Rollin, les gardes nationaux des quartiers bourgeois soutinrent massivement le gouvernement au cri... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2017

Derniers numéro de la presse communiste, 26 août 1939

J’évoquais dans un article précédent les interrogations qui ont peu être celles de mon père, socialiste proche des communistes, en ces journées d’août-septembre 1939 qui virent la France basculer dans la guerre. Je citais à ce propos un article du quotidien socialiste Le Populaire.Je ne sais si mon père a pu voir les premières pages des journaux communistes de ce 26 août, derniers numéros de L’Humanité et de Ce Soir interdits ce jour même, comme toute la presse communiste, par le gouvernement Daladier.Je donne ci-dessous, in extenso,... [Lire la suite]
17 janvier 2017

Baudin communiste

N'ayez crainte, je ne vais pas vous proposer la totalité de la Biographie des 750 représentants élus en mai 1849. Un regard cependant sur celle de Baudin, dont on connaît le destin tragique en décembre 1851 : - AIN. BAUDIN (Alphonse), élu le cinquième par 46,739 voix. Médecin à Paris, âgé de trente-cinq à quarante ans. Avant la révolution de février, il parlait souvent dans les loges maçonniques. Il y manifesta un talent oratoire très remarquable : il défendait en économie politique les doctrines du communisme. Après la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2017

Gabriel Péri et Munich 1938

Nous avons laissé le P.C.F à son congrès "heureux" et quelque peu triomphaliste de la fin 1937 avec la Congrès d'Arles.Il en va bien autrement un an après. l'Humanité, organe central du Parti communiste français (S.F.I.C), 5 octobre 1938. Intervention de Gabriel Péri à la Chambre des députés, au nom du groupe communiste, au lendemain des accords de Munich.  "Notre dernière discussion de politique internationale était antérieure à l'annexion de l'Autriche [en mars 1938, l'Allemagne annexe l'Autriche avec la complicité... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2017

Les Communistes et la Révolution - 1936

Suite de l'article "Les Communistes et la Révolution - 1934 Il n'est pas question, je le répète, de faire ici l'histoire du PCF, mais seulement de donner quelques textes marqueurs d'une évolution. Sur toute cette période 1936-1939, je renvoie aux plus que nombreuses études contemporaines, et, pour ma part, à l'ouvrage que je considère comme un des plus clairs et des plus honnêtes : Jacques Fauvet, Histoire du Parti communiste français, - I - De la guerre à la guerre 1917-1939, Paris, Fayard, 1964. Deux ans après les... [Lire la suite]
15 janvier 2017

Les Communistes français et la Révolution - février 1934

J'ai déjà évoqué sur ce blog les événements italiens de 1917-1920. De ces événements devait naître en 1921 le Parti communiste d'Italie, dont l'existence légale fut presque aussitôt interrompue par la victoire fasciste. La Révolution ne sera plus à l'ordre du jour en Italie, dans les années de résistance souterraine qui suivirent !Il en allait autrement en France où le Parti communiste, né majoritaire de la scission socialiste du Congrès de Tours, s'affirma ensuite difficilement dans les années 20 et les premières années 30. Les... [Lire la suite]

15 janvier 2017

Marcel Cachin, Sauvons l'Espagne

L'Humanité organe central du Parti communiste français, 3 octobre 1939  [cet article est écrit alors que l'aviation italienne et allemande continue à écraser Barcelone sous les bombes, et que, sous la pression des troupes franquistes, allemandes et italiennes, le territoire de la République espagnol se réduit comme peau de chagrin] SAUVONS L'ESPAGNE La menace contre l'Espagne démocratique en lutte pour son indépendance se précise depuis le pacte à Quatre et depuis les décisions de Munich II. Il est criant que le rapport des... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2017

PCF, congrès d'Arles 1937

  Arles, fin 1937, le PCF tient son congrès national. "Congrès heureux", écrit Jacques Fauvet dans son Histoire du Parti communiste... Congrès heureux, de fait, malgré les fissures majeures dans le Front populaire : non-intervention en Espagne, reculs majeurs en matière de politique économique et fiscale, mécontentement des salariés (cf. la grève évoquée par cette Une de l'Humanité, grève que le journal soutient, mais en insistant sur son calme... Surtout ne pas effrayer...)Le PCF veut croire malgré tout au succès... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2017

Lefebvre sur Politzer, 1944

En octobre 1944, malgré la pénurie de papier, reparaissait La Pensée, revue du rationalisme moderne. Dans ce n°1 de la nouvelle série, hommage était rendu aux six collaborateurs de La Pensée "morts pour les France, morts pour les droits de la pensée". Parmi eux, Georges Politzer [1903-1942]. En voici le texte, signé H.L (le philosophe Henri Lefebvre, son ami de jeunesse et camarade de militantisme). " Je voudrais dire longuement quel étrange garçon fut Georges Politzer. J’entends encore son rire de jeune homme, un... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2016

"Commune" : Pour qui écrivez-vous ?

Au lendemain de l’accession de Hitler au pouvoir, dans l’urgence de la lutte antifasciste, un groupe d’intellectuels avaient créé la revue Commune, (organe de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires), dont les maîtres d’œuvre étaient les communistes Aragon et Nizan. Fin 1933, début 1934, la jeune revue Commune, organe de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires, sacrifie à l’exercice convenu, si fréquent dans les revues littéraires (y compris surréalistes chères à Breton et Aragon), de la... [Lire la suite]