07 novembre 2014

Le programme du Parti Ouvrier, ses considérants & ses articles, par Jules Guesde et Paul Lafargue

  Après la victoire [1876-1879] des Républicains sur la majorité réactionnaire et monarchiste qui dirigeait la France depuis 1871, la chape répressive anti-communarde est progressivement allégée, jusqu’à l’amnistie de 1880 qui permet le retour des déportés et exilés. Dans ce contexte nouveau, à partir de 1876, une succession de congrès nationaux réunissent les pionniers des diverses chapelles socialistes françaises. En 1878, elles se sont réunies dans la Fédération du parti des travailleurs socialistes de France (FPTSF),... [Lire la suite]

04 octobre 2014

L'Humanité sur Guesde, 1932

J’ai proposé récemment quelques articles du quotidien communiste L’Humanité saluant Jules Guesde à l’occasion de sa mort, en 1922. Articles écrits à chaud, dans un souci d’œcuménisme relatif, qui n’insistaient vraiment pas sur ce qui pouvait décevoir les communistes dans les ultimes choix guesdistes. Un article écrit à l’occasion du dixième anniversaire de sa mort met les points sur les i : L’Humanité, organe central du Parti communiste (S.F.I.C.), 28 juillet 1932  «  UN ANNIVERSAIRE - JULES GUESDE (1845-1922) Il y... [Lire la suite]
02 octobre 2014

Le vieux P.O.F...

Le Populaire journal socialiste du matin, 31 juillet 1922 Au lendemain des obsèques de Guesde « Le vieux P.O.F. ["vieux" : 40 ans à peine séparent l'enterrement de Guesde de la création du P.O.F. - On peut mesurer la marche du temps et ses péripéties en songeant au temps qui nous sépare de 1968, par exemple : 40 ans et un peu plus, si loin, si près - si proche, si différent !] Ils étaient tous là, autour de notre emblème, précédant son char funèbre, les vieux survivants du Parti ouvrier français.[En 1882, Guesde avait fondé... [Lire la suite]
27 septembre 2014

"L'Action française" sur l'opposition Guesde-Jaurès, 1922

Au lendemain de la mort de Guesde, le quotidien nationaliste et monarchiste L’Action française, 29 juillet 1922, lui adresse cet hommage sincèrement empoisonné, dont les résonances actuelles sont d'une certaine façon évidentes : « JULES GUESDE Avec Jules Guesde, c’est la vieille école qui s’en va. Maurras écrivait de lui, le 28 août 1914, quand il fut appelé aux conseils du gouvernement :Jules Guesde a toujours été patriote : il s’est même souvent distingué par des nuances suffisamment perceptibles de ce socialisme... [Lire la suite]
08 septembre 2014

Sur la mort de Guesde - Paul Faure

Voici l’éditorial d’adieu donné dans Le Populaire, journal socialiste du matin, 29 juillet 1922. « LA MORT DE L’APÔTRE Jules Guesde est mort. Au moment où nous nous mettions au travail pour la publication de notre numéro spécial sur Jaurès [j'en donnerai bientôt des extraits], c’est d’un autre qu’il nous faut parler, d’un autre qui, lui aussi, fut grand, dominant la foule comme un arbre géant s’élève au-dessus de la forêt.Le deuil est sur nous tragique, douloureux, redoutable. Et il frappe à la tête à coups répétés.Sans doute,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 septembre 2014

Sur la mort de Guesde - Frossard

Voici, pour éclairer l’article de Cachin présenté dans un billet précédent, l’introduction d’un article de Frossard qui éclaire quelque peu sur le différend évoqué entre Guesde et les communistes. On remarquera que dans cet article de deuil, Frossard constate, mais se garde de polémiquer avec Guesde, dont avec les socialistes, sur leurs visions de la révolution bolchevik.[Frossard, ancien responsable socialiste, est alors secrétaire général du jeune parti communiste, qu’il a contribué à créer après le voyage en Russie évoqué dans... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2014

Sur la mort de Guesde - Marcel Cachin

Au moment où socialistes et communistes d'apprêtaient à commémorer le hutième anniversaire de l'assassinat de Jaurès [je présenterai prochainement et commenterai quelques-uns de ces articles], s'éteignait une autre figure historique du socialisme. La mort de Jules Guesde aurait pu réconcilier quelque peu les frères désormais ennemis du parti socialiste né en 1905, mais coupé en deux depuis le Congrès de Tours (décembre 1920) entre communistes SFIC et socialistes SFIO. Il n’en fut rien. Les socialistes SFIO de toutes tendances... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 août 2014

Jules Vallès et le Parti Ouvrier - 1881

  Dix sept ans après le Manifeste des Soixante (cf. sur ce blog), dix ans après la terrible saignée de la Commune, au lendemain même de l'amnistie des Communards, une poignée de militants guesdistes regroupent les forces ouvrières et socialistes, nombreuses mais éparses, dans le Parti ouvrier. Mais si en 1864, il s'agissait de porter les revendications ouvrières à la Chambre, afin de les faire aboutir pacifiquement sans envisager la suppression du capitalisme, la visée des socialistes de 1881 unit la lutte pour les... [Lire la suite]
10 août 2014

- Lille 1900 – Discours de Guesde

  En septembre 1900, moins d'un an après le congrès unitaire de la salle Japy, les délégués du Parti ouvrier français (guesdistes) font sécession. En réaction, Jaurès prône alors la constitution de fédérations départementales autonomes, et il salue celle qui naît dans le Nord Pas-de-Calais, bastion du Parti ouvrier français (guesdites)
Prenant les devants, la fédération du POF du Nord organise un débat public le 26 novembre 1900, à l'hippodrome de Lille.
8000 militants répondent à l'appel. L'assemblée est placée sous la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,