28 juillet 2017

Pour lire "Le Couteau sur la langue" dans l'ordre des chapitres

    I http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/15/35478355.html   II http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/16/35480117.html   III http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/17/35481565.html   IV http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/18/35483145.html   V http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/19/35483148.html   VI http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/20/35483150.html   VII ... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2017

René Merle - Encore sur "Le Couteau sur la langue"

 suite de : http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/26/35483187.html lu le 8 juillet 2014, sur http://www.encoredunoir.com " Le couteau sur la langue, de René Merle J’ai découvert un peu sur le tard et à l’occasion de quelques échanges sur son blog, que René Merle n’était pas seulement cet historien et chercheur en domaine d’òc dont je fréquentais la prose scientifique depuis quelques années déjà, mais aussi un auteur de romans noirs. Si je n’ai pas encore mis la main sur toute sa production (mais ça ne... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - XII

suite de :http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/25/35483181.html   Début de soirée. La chaleur d’Août commençait à décliner sur le Lubéron, en attente de l’équilibre de septembre.  Il y avait un village perché, des pentes de pins et des crêtes de cèdres, et des vignes dans la plaine, un semis contrôlé de résidences plus ou moins secondaires, un chemin, un mur de pierres plates plus ou moins éventré, des chênes bas sur l’argile rouge, une “borie” d’époque, toute en pierres sèches, une pancarte “propriété privée”,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - XI

suite de : http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/24/35483176.html Gattino et la Nouvelle Conquête passèrent deux nuits à Gérone. La Nouvelle Conquête voulut tout voir, la côte, les ruines d’Empurias et Cadaques, le musée Dali à Figueras, les villages médiévaux de l’intérieur...  Enfin, elle voulut confronter à la réalité sa mythologie de Barcelone : la Pedrera, le quartier gothique et le musée Picasso, Pepe Carvalho et Biscuter, Montalban s’il n’était pas au Chiapas ou en Argentine...   Ils entrèrent dans... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - X

suite de : http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/23/35483162.html La grosse enveloppe postée de Vichy était bien arrivée au ministère, dont le s.s.s.s.m était toujours absent. Mais elle ne partit pas au feu illico et Junior fut alerté dès son arrivée. Junior avait suborné sa mère pour qu’elle lui permette de voir tout courrier de ce type, et elle en avait prévenu le factotum :  - Vous savez ce que c’est, à cet âge... Un rien de morbide les fascine. Sans trop comprendre le mot “morbide”, le Tamoul savait,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - IX

suite de : http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/22/35483160.html   Le vieux fourgon quitta la grande route au nord de Vichy, à Varennes-sur-Allier, et commença à patrouiller dans la campagne de la Forterre. Plus loin vers l’Est la lune brillait sur la montagne bourbonnaise. Le conducteur traversait lentement des villages sans grâce, bâtis de bric et de broc, où chacun avait semblé avoir voulu ignorer le voisin. Dédaignant les modernes pavillons clos de murs bas et de thuyas, le conducteur ralentissait devant les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - VIII

suite de :http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/21/35483155.html C’était au sud du département de l’Indre et donc de la région Centre, dans les derniers bocages qui ourlent la Marche avant les grands espaces du Berry, une vieille petite maison de pauvre, une masure dont le torchis s’effritait. Les rats y avaient depuis longtemps fait trop de nids. Le mauvais chemin qu’elle bordait avait été jadis plus grande route, il en avait vu passer des tailleurs de pierre creusois en route vers la capitale, qui savaient que, une fois... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - VII

 suite de : http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/20/35483150.html Le soir, après une mobilisation de souvenirs et pas mal de coups de téléphones, Father confirmait son intuition : le mort de Guardia Piemontese était bien un photographe français, qui avait fait plusieurs reportages en Argentine sur l’immigration française et italienne. On lui devait aussi une excellente série sur le tango et le souvenir de Gardel le Toulousain. Personne ne savait où il se trouvait maintenant, c’était un homme qui circulait... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - VI

suite de :http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/19/35483148.html   La blonde secrétaire du s.s.s.s.m avait demandé au factotum tamoul de mettre son courrier de côté. Elle dépouillerait en rentrant.  Mais le factotum, vu l’odeur qui commençait à se dégager des deux enveloppes nouvellement arrivées, l’une postée de Turin et l’autre d’Angoulême, et s’estimant autorisé par ses précédentes interventions, prit sur lui de les balancer dans l’incinérateur, sans même vérifier leur contenu. Ainsi la blonde secrétaire... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

René Merle - Le Couteau sur la langue - V

suite de :http://merlerene.canalblog.com/archives/2017/07/18/35483145.html   Le lendemain matin une brume légère montait sur les peupliers de la plaine padane, dorénavant revendiquée en territoire national par les Chemises Vertes de la Ligue Nord. Les voitures filaient sur la voie rapide qui mène à Turin, comme cent autres voies drainant vers la métropole de l’automobile les travailleurs venus de la plaine ou de la montagne. Les Alpes pures et nettes barraient l’horizon à l’ouest, toutes proches, et à leurs pieds, au débouché... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]