05 juillet 2016

Engels sur la fin de la Terreur

La Nouvelle revue socialiste de L.-O.Frossard et Jean Longuet (ex-dirigeants communistes) publie dans son tome II (avril-juillet 1926) des extraits de la correspondance échangée entre Engels et le jeune socialiste autrichien Victor Adler (les deux hommes se connaissaient depuis 1883). Voici un extrait éclairant sur la vision qu’a Engels de la période qui précéda immédiatement la chute de Robespierre. Londres, 4 décembre 89 Mon cher Adler Si je t’ai recommandé le Cloots d’Avenel pour adaptation, [Georges Avenel, Anacharsis Cloots,... [Lire la suite]

15 mai 2015

Marx et les grèves en Angleterre, 1853

Cf. "Engels, le prolétariat anglais et le suffrage universel"http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/05/14/32043820.html En 1852, Marx et sa famille, exilés à Londres, vivent dans une misère profonde. Marx gagne quelque argent en écrivant des chroniques pour le journal démocratique américain New York Daily Tribune. On trouvera la totalité de ces chroniques (en anglais) sur Internet. Dans la chronique publiée le 14 juillet 1853, après avoir traité de la situation internationale, Marx présente et détaille le développement... [Lire la suite]
29 août 2014

Sur le Manifeste communiste - Engels 1890 - Andler 1901

Sans négliger les publications antérieures (traductions françaises de Marx, et notamment celle du Capital en 1872, articles de La Revue socialiste, etc.), c'est peut-être grâce au professeur germaniste, et militant initialement "possibiliste" Charles Andler [1866] que les socialistes français eurent une approche concrète de la pensée de Marx. En 1901, il traduit et publie le Manifeste pour la Bibliothèque socialiste : K.Marx et F.Engels, Le Manifeste communiste, I, Traduction nouvelle par Charles Andler,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 août 2014

Ce qu'Engels ne pouvait (peut-être) pas prévoir en 1895

  Chaussant d'une certaine façon les bottes de Lassalle (avec lequel pourtant il n'avait vraiment pas d'atomes crochus), Engels mettait donc en 1895 ses espoirs dans la progression électorale de la social-démocratie, et, partant, l'avénement pacifique du socialisme. Les chiffres de 1912 l'auraient réjoui : 4.250.000 voix, et avec 110 députés, le groupe le plus important du Reichstag. Cependant qu'au plan syndical la Confédération générale ouvrière, sociale-démocrate, est forte de 2.500.000 adhérents !   Mais le ver est... [Lire la suite]
28 août 2014

Engels et le passage pacifique au socialisme : Bernstein et Kautsky

  On sait que depuis 1896, un des plus importants théoriciens de la social-démocratie allemande, Eduard Bernstein [1850], mettait en doute l'inéluctabilité d'une crise finale du capitalisme, crise qui permettrait la victoire du prolétariat, et préconisait une marche au socialisme par une succession pacifique de réformes aménageant la société capitaliste. Ses articles sont réunis en livre en 1900 et l'ouvrage est immédiatement traduit en français par la Bibliothèque des Recherches sociales :  Ed.Bernstein, Socialisme... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2014

Engels, le Parti social-démocrate allemand et le passage pacifique au socialisme

L'ouvrage de Karl Marx, Les luttes de classes en France, donné en articles dans la revue Neue Rheinische Zeitung, en 1850, ne sera publié en brochure qu'en 1895, en Allemagne, alors que le parti social-démocrate est en plein essor. Dans son introduction à l'ouvrage, Engels, qui vit toujours en Angleterre, donne son point de vue sur cette avancée, annonciatrice selon lui de la victoire par les urnes du parti, et donc de la possibilité d'un passage pacifique au socialisme, grâce au suffrage universel (masculin). Intervention... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2014

Marx - Itinéraire (suite)

suite de "Itinéraire de Marx" :http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.manage&bid=1290174&pid=30449774 J’ai été doublement questionné sur le sens de mon billet "L'itinéraire de Marx" et en particulier sur le passage suivant : " On notera (cent commentateurs l'ont déjà fait) qu'il n'est pas question ici de proclamer l'avènement d'une doctrine sacralisée. Ici, pas de "matérialisme historique" et de "matérialisme dialectique" dont useront et abuseront les héritiers. Seulement "une manière de voir", seulement le... [Lire la suite]
27 août 2014

Engels sur l'Algérie 1858

  En 1858, Marx, qui vit à Londres dans des conditions matérielles très difficiles, obtient l’opportunité de collaborer à la New American Cyclopedia,  A Popular Dictionary Of General Knowledge, éditée aux Etats-Unis par deux journalistes aux opinions démocratiques, l'abolitionniste Charles Dana et socialiste fouriériste Georges Ripley. Les nombreux articles envoyés par Marx, et publiés sans signature, lui fournissent un apport financier modeste, mais bien appréciable. Engels l'aide considérablement en lui transmettant de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2014

L'itinéraire de Marx

Cent fois, mille fois cité, ce bref texte de Marx, (avant-propos à la Contribution à la critique de l’économie politique, Berlin, 1859 – trad. de l’allemand Maurice Husson, Éditions sociales 1972), n'est présenté ici qu'à l'intention de qui ne le connaîtrait pas. Ce très modeste regard sur vingt cinq ans de travail, résume en peu de lignes l'itinéraire de Marx [1818-1883]. On notera (cent commentateurs l'ont déjà fait) qu'il n'est pas question ici de proclamer l'avènement d'une doctrine sacralisée. Ici, pas de "matérialisme... [Lire la suite]
21 août 2014

Engels et le "lumpenproletariat"

 Les lignes qui suivent sont extraites de la "Note préliminaire" que donna Engels à la réédition (1870) de son étude, "La guerre des paysans", parue initialement en 1850 dans la Neue Rheinische Zeitung, revue publiée à Hambourg, et dirigée par son son ami Marx.Je cite d'après Œuvres complètes de Fr.Engels. La campagne constitutionnelle en Allemagne. La guerre des paysans. Traduit par Bracke (A.M.Desrousseaux) Directeur d'Études à l'École des Hautes-Études, Paris, Alfred Costes, Éditeur, 1936. [je donne en... [Lire la suite]