01 février 2016

Marx- Épicure, liberté et nécessité

 Ces temps-ci, le moins que l’on puisse dire est que je ne jouis pas de cette tranquillité de l’âme, de cette quiétude profonde qu’Épicure nommait ataraxie. Aussi bien, ce n’est pas la quête de l’ataraxie qui m’a incité ces jours ci à solliciter Épicure. Car en effet, comme vous avez pu le voir dans mon billet précédent, je suis revenu à la thèse de doctorat que Marx soutint à 23 ans, en 1841 : « Différence entre la philosophie de la nature de Démocrite et celle d’Épicure ». On sait, ou on ne sait pas, comment le... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 septembre 2015

A propos du Manifeste du parti communiste

  Ainsi (voir les articles précédents), le texte fondateur de Marx est né de cette rencontre fin 1847 avec les communistes allemands exilés à Londres, ainsi qu'avec quelques chartistes. Le plus que jamais actuel Manifeste du Parti communiste (janvier 1848) peut parfaitement se lire sans glose. Mais il est toujours bon de le lire accompagné d’une bonne introduction. Il n’en manque pas dans l’abondance de publications qu’il continue à susciter. S’il m’est permis d’en signaler une qui m’apparaît particulièrement pertinente, je... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 septembre 2015

Engels, Marx et l’aile gauche chartiste (1)

 Suite de : "Texte de l'allocution de Marx au meeting londonien sur la Pologne, Deutsche-Brüsseler-Zeitung"http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/09/06/32250151.html Meeting chartiste à Birmingham Dans le compte-rendu par Engels du meeting des Fraternal Democrats de novembre 1847 sont cité les organisateurs Harney et Jones, par ailleurs dirigeants de l’aile gauche chartiste. On sait que depuis 1838 le parti chartiste militait pour l’obtention du suffrage universel. Son aile gauche voyait dans l’obtention de cette... [Lire la suite]
06 septembre 2015

Texte de l'allocution de Marx au meeting londonien sur la Pologne, Deutsche-Brüsseler-Zeitung

Cf. : "Engels, compte-rendu du meeting de Londres sur la Pologne..." http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/09/05/32247116.html   Voici le texte de l'intervention de Marx au meeting londonien du 29 novembre 1847, tel que le publie le journal bihebdomadaire bruxellois de Marx le 9 décembre 1847. (Son lectorat germanophone mêle radicaux, socialistes et communistes.) Die Vereinigung und Verbrüderung der Nationen ist eine Phrase, die alle Parteien heute im Mund führen, so namentlich die bürgerlichen Freihandelsmänner.... [Lire la suite]
05 septembre 2015

Engels, compte-rendu du meeting de Londres sur la Pologne - "La Réforme", 5 décembre 1847

  En 1847, le jeune Engels (il est né en 1820) vit à Paris et collabore à La Réforme, le journal démocrate radical de Ledru-Rollin et Flocon. Les articles du journal ne sont pas signés, mais on attribue communément à l’ami de Marx cet article du 5 décembre 1847 : Engels était alors à Londres pour représenter les communistes allemands de la capitale française au second congrès de la Ligue des Communistes, tout fraîchement née de la Ligue des Justes. Rappelons que de ce congrès (29 novembre au 8 décembre 1847) naîtra le... [Lire la suite]
04 septembre 2015

L'actualité au prisme du vieux Karl

Je reprends ici un article de décembre 2011, qui me paraît toujours intéressant aujourd’hui… et particulièrement sa finale. Il faut d'abord dire que le vieux Karl, né en 1818, n'était pas si vieux que cela lorsqu'il écrivit les quelques lignes ci-dessous... Je sais bien que le temps est passé (heureusement) où, dans le parti auquel j'ai longtemps eu l'honneur d'appartenir, il convenait de mettre les citations de Marx à toutes les sauces. Mais je conjure mes amis socialistes ou socialisants, en proie au prurit électoraliste et à la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 mai 2015

Marx et Engels, 1845-1847 : sur le passage au communisme

Cf. l'interrogation de Pardigon sur l'avenir de la Révolution : "Après la défaite, le point de vue d'un révolutionnaire, François Pardigon, 1852".http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/05/16/32049057.html Avec le recul, on ne peut qu’être stupéfait, et admiratif, devant la ténacité de cette poignée d’ouvriers et d’artisans allemands de la Ligue des Justes, chassés de Paris où ils avaient milité, y compris avec la fameuse Société des Saisons, chassés de Belgique, chassés évidemment d’Allemagne après la victoire de la... [Lire la suite]
14 mai 2015

Engels, le prolétariat anglais et le suffrage universel

  Ouverture de meeting chartiste - Harry Rutherford Si les journées de Juin 1848 ont marqué la défaite d’une classe ouvrière française embryonnaire, à peine dégagée de l’atelier et extrêmement minoritaire dans un peuple de paysans et d’artisans, c’est une tout autre réalité que rencontrera Marx en Angleterre où il décide de vivre après son expulsion de Paris en mai 1849. La Grande Bretagne est désormais la première puissance industrielle capitaliste, où la grande industrie en plein développement, est dévoreuse de main-d'œuvre... [Lire la suite]
13 janvier 2015

Marx et les pacifistes, 1849

Cf. : http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/01/06/31156728.html Le jour même où se termine le Congrès international pour la Paix de Paris, Marx quitte Paris pour Londres ; expulsé d’Allemagne le 16 mai pour son militantisme révolutionnaire, il avait trouvé refuge à Paris; mais, dans la foulée de la répression anti-rouge de mai, le gouvernement l’assigne à résidence dans le Morbihan : le jeune philosophe communiste préfère l’exil où il pourra poursuivre librement ses activités révolutionnaires et ses recherches.... [Lire la suite]
03 octobre 2014

Engels et l'insurrection badoise de 1849

Engels participe donc à l'agitation républicaine de 1848 dans sa ville de Wuppertal, puis s'engage plus au Sud, en juin-juillet 1849, dans l'armée insurrectionnelle du Pays de Bade.Il donne le compte-rendu de cet épisode dans son étude, Campagne constitutionnelle en Allemagne, qui parut en 3 fois dans les premiers numéros (janvier à mars 1850) de la Neue Rheinische Zeitung, revue économique et politique publiée à Hambourg, et dirigée par son ami Marx. Engels y présente donc les événements révolutionnaires dans le... [Lire la suite]