24 août 2014

Atlantide, une histoire du communisme, par Marcel Trillat et Maurice Failevic.

  20 avril 2011 Dédié à toutes mes "copines" et mes "copains" (c'est ainsi qu'on se désignait : "c'est un copain") de cette Atlantide éclatée, copains oublieux ou résignés, fatalistes ou combatifs, et souvent tout cela à la fois, ce billet qui n'a aucune prétention de faire le point sur la situation, mais seulement de donner un point de vue. Je sais par avance que les combatifs me diront : "arrête de te regarder le nombril, et rends toi utile, milite dans notre organisation", et que les résignés me diront : "À quoi bon remuer... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 août 2014

Culture classique ?

Article paru dans La Sociale le 2-6-10 Alors que le fameux « vivre ensemble » se fracasse sur la médiatisation d’une incivilité et d’une violence croissantes, alors que tant de combats défensifs sont menés, souvent sans espoir véritable, sur les terrains de l’emploi, de la santé, des retraites, des services publics, de la démocratie, etc., il peut apparaître vain de réfléchir sur la « culture classique ».S’interroger sur la « culture classique » ne serait donc qu’un luxe d’« intellectuel »,... [Lire la suite]
24 août 2014

Henri Lefebvre - Le nationalisme contre les nations

Dans la passe actuelle de confusion idéologique et de manipulation fascisante du sentiment national (les résultats du scrutin d'hier en témoignent), il n'est sans doute pas inutile de lire et relire ce qu'en écrivait le philosophe Henri Lefebre [1901-1991], à la veille du terrible conflit mondial.Une présentation intéressante dans le quotidien communiste L’Humanité (23 avril 1938) témoigne à sa façon de l'évolution et de la maturation de la question nationale par les communistes internationalistes français, qui venaient à... [Lire la suite]
24 août 2014

Costanzo Preve, "Histoire critique du marxisme"

  Peu connu encore en France, le professeur turinois Costanzo Preve, hélas récemment décédé, est une figure emblématique de la pensée critique italienne.J'en profite donc aujourd'hui, après bien d'autres, pour signaler l'intérêt et l'importance d'un de ses derniers ouvrages, Histoire critique du marxisme, traduit de l'italien par B. Eychart, préface de Denis Collin (qui a grandement contribué à faire connaître Preve chez nous), postface de André Tosel, Armand Colin, 2011. On le voit, Preve est ici bien encadré !Mûrie... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 août 2014

La Patrie des Droits de l'Homme

Dans le vaste ensemble des adeptes des trois religions monothéistes, où il arrive encore souvent que la religion soit religion d'État, il existe clairement deux Peuples-Nations élus par leur Dieu, l'un qui vit l'histoire comme un face à face avec LUI, et s'en tient à se perpétuer ainsi ; l'autre qui fonde sur le doigt de Dieu, qui l'a désigné, sa mission de dominer et civiliser le monde. Nous en parlions hier (Cf. "Le Peuple élu"). Mais il y a un troisième peuple, élu parmi les élus, qui ne tient son élection profane que de... [Lire la suite]
24 août 2014

Un socialiste "indépendant" varois, Noël Blache

On peut lire sur ce blog quelques-uns des textes de Jaurès et de Guesde qui, de la fugitive unité de 1899 au Congrès d'affrontement d'Amsterdam, en 1904, jalonnent un débat d'orientation fondamental entre socialistes français. L'unité proclamée à nouveau en 1905 n'effacera en rien la discorde. À la différence des précédents, le texte que j'ajoute ici à ce dossier informatif est signée par un homme, Noël Blache, dont la mémoire n'a sans doute pas dépassé le cadre départemental. Mais, de ce fait même, il est peut-être plus... [Lire la suite]

24 août 2014

Discours de Berlinguer à la fête de l’UNITA à Gênes, le 18.09.1978.

Discours de Berlinguer à la fête de l’UNITA à Gênes, le 18.09.1978. Publié sur l’hebdomadaire du P.C.F France Nouvelle. Les passages en italique sont des citations littérales du discours, le reste est résumé. Berlinguer salue d'abord   la foule, ainsi  que  les  délégations étrangères. Un   salut  particulier aux représentants du peuple héroïque du Liban ; il y a là un test pour tous ceux qui se réclament des Droits de l'Homme, test que n'ont pas surmonté Carter et Callaghan, qui ont exprimé... [Lire la suite]
24 août 2014

Pasolini, sur le Pouvoir sans visage

Je traduis littéralement ce billet de Pasolini dans Il Corriere della Sera (24 juin 1974) [le plus important quotidien italien, centre droit] et je donne quelques explications. On trouvera le texte italien à la suite. Il est vraiment intéressant de retrouver son regard sur l'émergence d'un nouveau pouvoir homogénéisant, unifiant toutes les différences culturelles et de comportement, et, partant, stérilisant les codes traditionnels de la contestation politique et sociale.  Le pouvoir sans visage. Qu’est-ce que... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2014

La Marseillaise (Renoir) et la représentation de la méridionalité

(Cf. La Marseillaise, catégorie cinéma) 1792 - chute de la royauté. En choisissant d'illustrer cet épisode décisif de la Révolution par la "montée" des Fédérés marseillais sur Paris, c'est-à-dire en montrant comment la Nation à peine née unissait les extrêmes géographiques et linguistiques du royaume, Renoir devait se confronter à un double problème.Comment rendre vraisemblable, historiquement, la représentation de Marseillais de la fin du XVIIIe siècle dans leur façon d'être et de s'exprimer ?Comment adapter, ou confronter, cette... [Lire la suite]
24 août 2014

1871 - Le crime inexpiable

Le grand tableau de Maximilien Luce que l'on peut voir au Musée d'Orsay, à Paris, est la métaphore de l'immonde répression exercée par les Versaillais pendant la Semaine sanglante, et dans les jours qui suivirent : exécutions sommaires de combattants prisonniers, mais aussi de non combattants, de femmes, d'enfants, tueries sadiques dans les colonnes de prisonniers, etc. Les estimations les plus modérées parlent de 10 à 20.000 victimes. La terrible répression de l'insurrection de Juin 1848 (ce blog en donne bien des échos) avait déjà... [Lire la suite]