19 août 2014

Montalbán, "Meurtre au Comité central"

  Alors que le journal L’Humanité publie un très intéressant numéro hors-série « Le communisme est-il toujours un projet d'avenir ? », et que, sur des registres différents, de Alain Badiou (qui n’est pas ma tasse de thé) à Yvon Quiniou, des philosphes posent la même question, (avec bien sûr une réponse positive), j’ai éprouvé un étrange sentiment de déjà lu. Mais d’abord m’est revenu le flash de cette après-midi de Lagrasse, dans l’Aude, où j’avais suivi avec Jean-Paul Damaggio les interventions de Manuel... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 août 2014

À propos du français de Louisiane

Je reçois à l'occasion des messages de défenseurs du français, qu'ils estiment gravement menacé non seulement par la pression de l'anglo-américain, mais par le revival (comme on dit en provençal) des "patois". Et bien, puisque "patois" il y a, parlons un peu du patois français. Celui de Louisiane (États-Unis) s'entend :- le patois que ceux qui le parlent encore ne savent pour la plupart écrire, sinon, phonétiquement, à l'anglaise. Vous imaginez le résultat...- le patois qui meurt par non transmission des parents aux... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 août 2014

1914, entrée en guerre : l'article du "Temps"

2014, l'année du centenaire, dont nous sommes abreuvés jusqu'à saturation... Voici, aux premiers jours de la grande tuerie (initiée le 3 août), comment le grand journal conservateur Le Temps exhortait les Français au combat. Bel exemple des justifications et motivations dont l'opinion sera nourrie. Qui lit l'allemand trouvera dans la presse de l'autre côté du Rhin la même certitude de défendre la civilisation européenne et le progrès contre la France alliée des Asiates tzaristes, barbares de l'Est. On comparera avec... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 03:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 août 2014

Paul Bourde, sur la Commune, 1871

Au lendemain de la Commune paraissait un ouvrage de délation, compilation présentant un très grand nombre de participants au mouvement qui venait d’être noyé dans le sang : Les membres de la Commune et du Comité Central, par Paul Delion, Paris, Alphonse Lemaire, 1871.L’auteur, Paul Bourde, né en 1851, n’a donc que vingt ans, et tente sa chance dans le journalisme. Mais ce jeune Rastignac tout fraîchement arrivé de Lyon (d’où son pseudonyme transparent) a saisi le filon de l’hystérie anticommunarde pour se faire connaître.... [Lire la suite]
18 août 2014

Didier Eribon, Retour à Reims

Didier Eribon a jeté le pavé qu’il fallait dans la mare des Belles Âmes. Et toutes de s’extasier : coming out social bien plus difficile et inattendu que coming out sexuel… Il a fallu que le Père meure pour que la réalité déniée de la honte sociale submerge l’intellectuel, le philosophe, le sociologue, pour que l’abstraite incantation gauchiste se fracasse contre l’objectivité incontournable du conflit des classes, pour que l’incommunicabilité affective et culturelle se fissure dans le dialogue non pas retrouvé, mais enfin... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 août 2014

Mariátegui sur Mussolini

Par une singulière convergence, je viens de lire sur des blogs amis des articles consacrés aux définitions du fascisme, dans leur extension historique et actuelle, minimale et maximale.Je veux seulement dans ce billet focaliser sur l’accoucheur historique du fascisme, Mussolini, car comment traiter du fascisme stricto sensu, c’est-à-dire du fascisme italien, sans évoquer celui qui, dans une conversion politique stupéfiante, le dota d’une doctrine et d’une victorieuse force d’action.Accoucheur certes, car si le mot "fasci" (faisceaux)... [Lire la suite]

18 août 2014

Woody Allen : "Blue Jasmine"... Comment représenter le peuple ?

Chili & Eddie (Blue Jasmine) Quelques lignes après avoir vu le dernier Woody Allen, Blue Jasmine, 2013.  Comment représenter "le peuple" ? Quelles valeurs lui attribuer ? En contre-champ du monde des névrosés petits bourgeois (en l'occurrence ici une belle névrosée !), des snobs, des nantis et des pourris, Woody découvre les prolos. Facile jeu de contrastes ? Certes, mais très efficace.  Pour autant, Woody n'hésite pas à donner dans le poncif, qui peut néanmoins s'avérer vrai d'une certaine... [Lire la suite]
18 août 2014

Pottier, L'internationale - 1871 - 1887

Ce texte qui depuis a fait le tour du monde a été écrit par le communard Pottier en juin 1871, alors qu’il se cachait pour échapper à l’abominable répression. Quel exemple de ténacité et d’optimisme !L'Internationale a été enfin publiée dans le recueil des Chants révolutionnaires de Pottier, Paris, Dentu, 1887. En voici le texte : "Au citoyen Lefrançais, membre de la Commune.   C'est la lutte finale : Groupons nous, et demain, L'Internationale Sera le genre humain.   Debout ! les damnés de la terre !  ... [Lire la suite]
18 août 2014

Te Reo Maori - La langue Maori

  L’agence France Presse a récemment diffusé une dépêche titrée : "La langue maori risque de disparaître". "La langue maori est "en déclin de manière inquiétante" parmi la population indigène à la Nouvelle-Zélande et pourrait disparaître si des actions gouvernementales ne sont pas prises de manière urgente, a prévenu aujourd'hui une commission d'enquête. Le gouvernement n'a pas réagi à l'intérêt accru des Maoris pour leur propre langue, qu'ils appellent "tereo", et n'a pas promu son apprentissage, ce qui fait que cette langue... [Lire la suite]
18 août 2014

La flotte de Barberousse à Toulon...

  La flotte de Barberousse à Toulon, miniature ottomane du temps (Matrakçi Nasuh), palais de Topkapi, Istanbul. Pour les Toulonnais, une description topographique sur : [http://nefred.over-blog.com/article-5712719.html] J'emprunte rarement la rue d'Alger, qui fut, jusqu'à l'implantation à proximité d'un énorme complexe commercial, "LA" rue du centre de Toulon, celle que la jeunesse arpentait, celle que les clients de ses commerces serrés remplissaient... Elle est un peu vide aujourd’hui, un peu délaissée, dans sa descente... [Lire la suite]