15 septembre 2017

Documentaire d'été - Roberto Rossellini, Benito Mussolini

  On le sait, ou on ne le sait pas, le grand Rossellini, le fondateur du néoréalisme italien avec deux terribles constats sur la situation italienne lors de la chute du fascisme, Roma città aperta [1945] et Paisà [1946], fit ses premières armes cinématographiques au service de la propagande belliciste du régime fasciste, le seul qu’il ait connu dès sa jeunesse (il était né en 1906). Un régime auquel sa riche famille bourgeoise romaine adhérait pleinement. J’ai revu cet été sur Rai storia le Benito Mussolini [1962] de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 septembre 2017

Mélenchon - quos vult Jupiter perdere dementat prius

Avec le groupusculaire Front de Gauche, paix à son âme, le PCF a porté sur les fonds baptismaux un ex ministre et sa vieille garde en rupture de ban PS, en espérant qu’il réchaufferait une âme protestataire en déshérence. Pari accompli. Les presque 20% de J.L.Mélenchon aux Présidentielles (dont mon suffrage) ridiculisent les mini-scores électoraux du PCF. Et la jeune garde de la France Insoumise attire toute notre sympathie. Mais tel le coucou, le désormais Líder maximo s’est empressé de pondre ses œufs dans des nids socialistes et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2017

Documentaire d'été - Pont-Saint Esprit 1951 - CIA

Vu cet été sur France 3 le très éclairant documentaire Un village empoisonné par la CIA, Pont-Saint Esprit 1951. Eclairant, car, si le doute persiste sur les responsabilités du drame de Pont-Saint Esprit, il n'y a plus aucun doute sur les agissements de la CIA aux États-Unis. Vous pouvez voir le documentaire sur : https://www.youtube.com/watch?v=r2HANcfaRfM À partir de ce dramatique épisode de la vague d’hallucinations meurtrières qui frappèrent cette petite localité du Gard en 1951, le documentaire raconte comment la CIA organisa... [Lire la suite]
14 septembre 2017

Souvenir d'été - Artisans et fonctionnaires

À l’occasion de quelques travaux estivaux dans mon appartement, j’ai croisé des artisans de divers corps de métiers, tous efficaces et sympathiques. Sympathiques jusqu’à ce que la conversation commence à grincer quand l’ennemi est haineusement désigné : les fonctionnaires, budgétivores, enkystés dans leur sécurité de l’emploi, tenants de l’absentéisme au point de protester contre le rétablissement du jour de carence, et j’en passe...Bon, rien de nouveau depuis le mouvement Poujade et ses avatars successifs. On se trompe d’ennemi,... [Lire la suite]
14 septembre 2017

Cinéma d'été, Paris la blanche

  Paris la blanche, Lidia Leber Terki, 2017. Un beau film pudique, tendre et doux-amer, qui évite les pièges de la sentimentalité facile. Rekia quitte pour quelques jours son village de Kabylie afin de retrouver à Paris Nour, son mari qui ne donne plus de nouvelles depuis quatre ans, tout en continuant à envoyer ses mandats. De belles rencontres l’y aideront dans ce qui demeure du Paris populaire multinational. Quarante huit ans d’exil ont fait du maçon algérien un déraciné à jamais, qui finit ses jours dans le foyer... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 septembre 2017

Résistance - novembre 1943 - Saint Étienne, Grenoble

  Le 18 novembre, en première page, l'habituel éditorial pétainiste de bas de page commence ainsi : « La divisionDe l’allocution qu’a prononcée dimanche Mgr Piguet, évêque de Clermont-Ferrand, il faut détacher cette phrase : « Si, aujourd’hui, nous, Français, nous étions un seul peuple obéissant à son chef, au lieu de prendre des mots d’ordre intéressés, suspects et criminels à l’étranger, bien que vaincus, tous les espoirs nous seraient permis. » Voici qui eût fait une excellente « manchette »... [Lire la suite]

12 septembre 2017

Le dieu Heh

  Je me souviens d’une expérience surréaliste de non communication.Il y a une quinzaine d'années, dans ma période romancière, j’étais invité à la modeste fête champêtre d’une section PCF du littoral, pour "l’honorer" d’une présence d’auteur de polar « engagé », fils du pays.À midi, au repas pris sous les pins avec les organisateurs – quelques plutôt jeunes ouvriers, employés, artisans – la conversation, défausse complète d’avec l’actualité politique et encore plus d’avec ma « création », m’avait révélé une... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 septembre 2017

corporate

En ce jour de protestation contre la nouvelle loi Travail et sa philosophie, (licencier pour mieux embaucher), allez donc regarder, par exemple sur Video à la demande, Corporate* (2017), ce beau film de Nicolas Silhol, qui, à travers la crise existentielle d’une DRH tueuse, décrit sans concessions les méthodes de management d’une grande entreprise financière. Ou comment « dégraisser » sans licencier… À noter la savoureuse critique de la revue Capital management, (5 avril 2017 : « Le film, qui sort ce... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2017

Lecture d'été « le Mythe national » de Suzanne Citron.

        A moment où notre jeune Président féru de « modernité » relance, (dans le droit fil de Nicolas Sarkozy), la vieille lune du « Roman national » destiné à rendre fierté de Français aux jeunes générations, la récente réédition, 30 ans après sa parution, de l’ouvrage pionnier, et décapant, de Suzanne Citron, Le Mythe national, l’histoire de France revisitée (Éditions de l’Atelier, Éditions ouvrières) est plus que bienvenue. L’ouvrage, on le sait, dénonce l’utilisation officielle de... [Lire la suite]
11 septembre 2017

Bella Ciao, chœur des Mondines de Novi (Émilie Romagne)

L'Italie que j'aime, celle des Partisans et des vrais démocrates  
Posté par rmerle à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :