13 mars 2017

"On est chez nous !"

  Casual French Bistro, Austin, TexasMais là c'est une autre affaire, extérieure et sympathique... Il est un pays où un tiers des électeurs, comptables devant l’Histoire et ses lendemains qui déchantent, brûlent de porter au pouvoir leur égérie.Un égérie adoubée par filiation, proclamée représentante et fière chevalière du Peuple, un peuple qu’elle n’a pas connu du fait de son cursus, mais dont elle répète qu’avec elle, celui qui déballera ses cartons à l'Élysée, ce sera le peuple.Elle va clamant le triptyque :... [Lire la suite]

12 mars 2017

À propos du récent message "De l'Italie à la France"

J'attire votre attention sur les deux commentaires (Louis Vaïsse, Robert Pollard). J'ai reçu d'aitres échos, que je n'ai pas publié malgré leur intérêt, car, traitant de tout autre chose, ils étaient "hors sujet". Les auteurs m'en excuseront.
Posté par rmerle à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2017

Bella e perduta, film.

« Oh mia patria si bella e perduta ! / Oh membranza si cara e fatal ! » [Oh ma patrie si belle et si perdue ! / Oh souvenir si cher et si funeste !] Va pensiero - Nabucco (Verdi). Chœur des Hébreux prisonniers à Babylone Bella e perduta, Pietro Marcello, Maurizio Braucci, 2015, Je viens de voir sur OCS un film très beau, et très émouvant, sorti en France l’an dernier, mais peu diffusé. Ne le ratez pas si l’occasion s’en présente.J’avoue avoir quelque peu hésité devant la présentation lapidaire,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 mars 2017

Prose poétique ?

  On peut lire en ouverture de la plaquette bilingue (italien-français) de Erri de Luca, Œuvre sur l’eau, Paris, Seghers, 2002 :« Je ne suis pas au niveau des prénoms et noms des poètes réunis sous cette vénérable couverture.C’est qu’à cinquante ans un homme se sent obligé de se détacher de sa terre ferme pour s’en aller au large. Pour celui qui écrit des histoires au sec de la prose, l’aventure des vers est une pleine mer. Je ne suis pas arrivé jusqu’au vers. Ici, ce sont des phrases qui vont trop souvent à la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mars 2017

De l’Italie à la France, nécessité de la clarification "à gauche" et de l'éclatement des anciens partis

  Quitte à me faire taper sur les doigts par mes amis partisans de la « modernité », ou par mes amis résolument hostiles aux structures verticales, ou encore par mes amis tenants du « Ni Dieu, ni Maître », ou enfin par mes amis tenants de la conception première de la Vème République, qui récusait la notion de Parti, je me dis de plus en plus que nous aurions clairement « à gauche » besoin de partis clairement identifiés par leur programme et par le sérieux de la mise en œuvre de ce programme. Ce... [Lire la suite]
11 mars 2017

Le F.N aux portes du pouvoir

Lu sur deux blogs amis : J.P Damaggio : http://viedelabrochure.canalblog.com/archives/2017/03/10/35032965.html L. Douillard : http://lucky.blog.lemonde.fr/2017/03/09/article-16-de-la-constitution-francaise-une-henaurme-faute-dorthographe-et-une-menace-de-dictature/  
Posté par rmerle à 05:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2017

Aude Lancelin, « Le monde libre »

La journaliste, (par ailleurs agrégée de philosophie), Aude Lancelin [1973] fut brutalement virée en mai 2016 de l’Obs dont  (après un aller-retour de 15 ans Nouvel Observateur 2000-2011 – Marianne 2011-2014 – l’Obs) elle était devenue la directrice adjointe.Licenciement très clairement politique voulu tant par les actionnaires, (puissants acteurs économique, qui s’arrogent le droit d’acheter et contrôler éditorialement les organes de presse), que par l’intervention directe de l’Élysée et sa camarilla, jalouses de leurs fiefs... [Lire la suite]
10 mars 2017

El Club, film

  Pablo Larrain [1976] est un précieux jeune cinéaste chilien, qui passa au scalpel l’après Pinochet, notamment avec Santiago 73, Post Mortem et le superbe No, deux fois chroniqué sur ce blog. Il a donné voici peu deux films à succès, dans des registres bien différents, Neruda et Jackie (Kennedy). Mais il avait aussi proposé en 2015 El Club, que je viens seulement de visionner, et que je vous recommande.Dans une maison isolée sur un littoral crépusculaire, l’Église chilienne a relégué, sous la houlette d’une singulière... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 01:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 mars 2017

Jean-Paul Damaggio, à propos de Félix Castan.

J’annonçais il y a deux mois la prochaine tenue d’un Colloque Félix Castan, figure marquante et originale de l’occitanisme et du Parti communiste français.Jean-Paul Damaggio vient d’apporter une pièce importante, et à mon avis majeure, au dossier : Marxismes et Occitanismes selon Félix Castan [1].Il écrit en quatrième de couverture :« Trente ans après, les mutations du monde, qui n’ont pas été celles attendues, ont rendu inopérants les multiples combats de Félix Castan. Alors pourquoi sortir des cartons de vieux... [Lire la suite]
08 mars 2017

Jean-Claude Milner, "Relire la Révolution"

  J’avoue avoir mis quelque temps à acheter l’ouvrage du linguiste et philosophe Jean-Claude Milner, Relire la Révolution, publié chez Verdier en juillet 2016. Suffisamment baigné, hélas, dans l’offensive idéologique de la nouvelle droite, je ne voyais pas la nécessité de retrouver un pourfendeur des « penchants criminels » de l’intelligentsia « de gauche », un contempteur des expériences révolutionnaires du XXe siècle (au rebours de sa jeunesse normalienne maoïste).Je m’attendais à retrouver l’escroquerie... [Lire la suite]