18 mai 2016

Histoire engagée ?

On me fait parfois le reproche que mes billets « historiques » soient « sélectifs » et « engagés », et donc quelque peu suspects de partialité ; suivez mon regard : histoire engagée, biaisée, déformée, au service d’une idéologie et d’une Cause  – Bref, tout le contraire d’un Histoire objective, au service le plus fidèle de la « Vérité »…Histoire « biaisée» ? Histoire « engagée », c’est-à-dire non objective ? Je m’inscris en faux. Les sujets que j’ai... [Lire la suite]

18 mai 2016

Porta lu par Stendhal

  Porta cf. "Carlo Porta, Milan (et Stendhal)"http://merlerene.canalblog.com/archives/2016/05/16/33805658.html     Stendhal aime Porta pour son naturel et sa liberté de ton. Porta n’a que faire des grâces académiques, il ne philosophe pas, il montre.C’est essentiellement dans son Rome, Naples et Florence (1817) que Stendhal parle de Porta, Il traite donc à la fois des publications de la période de domination française, initiées en 1811, et celles du retour de la domination autrichienne, 1814-1817. Et bien... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2016

Les armes du prolétaires, chanson, Roubaix, 189?

Cf. « Guesde, candidat à Roubaix, 1893 »     Voici le texte d’une chanson publiée lors des élections de 1892 ou de 1893, ou de 1896 (municipales) - comme l'indique la date au crayon -, mise en ligne par la Médiathèque de Roubaix.Les armes du prolétaireChanson nouvelle, chantée par la Société des Forçats, établie chez Henri Carrette, Rue d’Alma 104, Roubaix.Air : les colombes fidèles Henri Carrette [1846-1911], élu maire socialiste (Parti Ouvrier Français, POF guesdiste collectiviste) en 1892, fut un... [Lire la suite]
16 mai 2016

Carlo Porta, Milan (et Stendhal)

  Toujours dans le « rangement», souvent évoqué, de ma bibliothèque, j’ai réouvert ces jours-ci Porta, Poesie con testo a fronte, publié en 1975 (réed.1980) par l’éditeur milanais Garzanti, à l’occasion du second centenaire du grand poète dialectal milanais Carlo Porta [1775-1821]. L’édition est bilingue : les textes en milanais de Porta, et leur traduction en italien (qui n’est pas le fait de Porta).Lecture qui ne peut que rejoindre la nostalgie, si présente dans ce blog, et encore plus dans mon blog linguistique,... [Lire la suite]
15 mai 2016

Valls sur les Communistes

Valls aux députés communistes : « Le gouvernement n’a pas de leçons de gauche à recevoir de vous. Vous vous trompez depuis 100 ans » J’ai transmis à mon père, qui né en 1911, fut militant socialiste avant de quitter écœuré le parti traitre au Front populaire, et qui, quand tant se couchaient, adhéra au Parti communiste dans son engagement résistant de FTPF. Il ne savait pas qu’il se trompait.
15 mai 2016

Guesde, candidat à Roubaix, 1893

  Document : Des Congrès ouvriers de 1878 et 1879 était née l’idée de la constitution d’un Parti ouvrier. Initialement, l’idée était de constituer un parti dont les membres comme les dirigeants seraient exclusivement ouvriers. On peut consulter sur ce blog la discussion à ce propos entre Benoît Malon et Jules Vallès, lors de la première tentative de lancement du Parti en 1880. Jules Vallès, préface à "Le Nouveau Parti", de Benoît Malon (1881)http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/11/09/30919201.htmlBenoît Malon... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 mai 2016

La Boétie « poète patriote périgourdin »

En complément aux articles récents concernant La Boétie. Montaigne a fait connaître les sonnets de La Boétie (1530-1563), d’abord dans un opuscule qu’il publie huit ans après la mort de son ami, Vers françois de feu Estienne de la Boëtie, conseiller du Roy en sa conduite de Parlement à Bordeaux, Paris, Federic Morel, 1571, puis dans la première édition des Essais, en 1580, à la suite du chapitre « De l’amitié ». Je vois bien, ma Dourdouigne, encore humble tu vas :De te monstrer Gasconne, en France, tu as honte. Si du... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2016

Politique : la comédie continue

Ainsi l’autoritaire premier ministre (Monsieur 5% des primaires), choisi par notre Président pour bousculer ce qu’il appelle les conservatismes, a provisoirement remporté la bataille de la loi El Khomri, sur fond de guérilla urbaine effrayant opportunément le bon peuple. Si besoin était, il fallait la tragi-comédie de la motion de censure « de gauche » pour nous écœurer de la politique. Nos amis « les Frondeurs » ont défié le pouvoir, tout en sachant que leur motion de censure n’avait aucune chance d’aboutir au... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2016

Revoir Habemus Papam

Ainsi Arte nous a donné le grand plaisir de revoir Habemus Papam, que mon ami Jean-Paul Damaggio a salué par deux articles stimulants :http://viedelabrochure.canalblog.com/archives/2016/05/11/33798174.htmlhttp://viedelabrochure.canalblog.com/archives/2016/05/12/33803048.html Film plastiquement magnifique que j’ai visionné hier soir en replay.J’ai une fois de plus admiré la façon dont Moretti révèle la fragilité inhérente à tout pouvoir, dont la théâtralité (liturgique en l’occurrence, mais propre à toute institution... [Lire la suite]
13 mai 2016

Treize mai

La France est affligée de la maladie de la commémoration, mais de la commémoration sélective et sans danger. Ainsi, aujourd’hui 13 mai, aucun leader des partis dits de gouvernement, de droite et paraît-il de gauche, ne commémorera le putsch militaire d’Alger du 13 mai 1958, qui ouvrit la crise institutionnelle dont naquit la Cinquième République et sa monarchie constitutionnelle. Les ingrats…  
Posté par rmerle à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,