29 août 2015

Charles Péguy, l'âge de ceux qui ne croient plus à rien

  Cf. « Péguy, dans le tissu de la grande Histoire… »http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/06/23/32245203.html   Charles Péguy, Douzième cahier de la onzième série, « Notre jeunesse », Cahiers de la Quinzaine, Paris, 8, rue de la Sorbonne. Juillet 1910 «  […] Nous sommes les derniers. Presque les après-derniers. Aussitôt après nous commence un autre âge, un tout autre monde, le monde de ceux qui ne croient plus à rien, qui s’en font gloire et orgueil.Aussitôt après nous commence le monde... [Lire la suite]

23 juin 2015

Péguy, dans le tissu de la grande Histoire…

Douzième cahier de la onzième série, Charles Péguy, "Notre jeunesse", Cahiers de la Quinzaine, juillet 1910. « […] Des lettres de Béranger, des lettres de Victor Hugo, il y en a plein la chambre. Nous en avons par dessus la tête. Il y en a plein les bibliothèques et c’est même de cela (et pour cela) que les bibliothèques sont faites. Et nous autres aussi les amis des bibliothécaires. Nous en avons nous en avons nous en avons. On nous en publie encore tous les jours. Et quand il n’y en aura plus on en publiera encore. Parce que,... [Lire la suite]