25 janvier 2015

Proudhon et la République démocratique et sociale 1848

  Le droit au travail et le droit de propriété, par P.-J.Proudhon, Représentant du Peuple, Paris, Vasbenter, 5 octobre 1848. Lors de la discussion précédant le vote de la Constitution de la Seconde République, Proudhon s’explique sur l’organisation de la propriété, selon lui "dernière des garanties contre le communisme", communisme qu’il réprouve. " Il est deux points sur lesquels j'ai besoin d'édifier mes lecteurs, et qui motivent cette publication. 1 - Je n'ai pas pris la parole sur le droit au travail, lors de la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2014

Proudhon à l'Assemblée - 31 juillet 1848

  Le citoyen Proudhon : Citoyens représentants, vous êtes impatients, non pas de m'entendre, mais d'en finir. Le socialisme, depuis vingt ans, agite le peuple. Le socialisme a fait la Révolution de Février : vos querelles parlementaires n'auraient pas ébranlé les masses. Le socialisme a figuré dans tous les actes de la Révolution : au 17 mars, au 16 avril, au 15 mai. Le socialisme siégeait au Luxembourg, pendant que la politique se trai­tait à l'Hôtel de Ville. Les ateliers nationaux ont été la caricature du socialisme ; mais,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 août 2014

Proudhon et le manifeste des Soixante - 1965

P.-J. Proudhon, De la capacité politique des classes ouvrières, Paris, Dentu, 1865. Proudhon est mort en janvier 1865, et l'ouvrage a été publié après correction des épreuves par l'éditeur, et par l'ami et exécuteur testamentaire de Proudhon, le magistrat et journaliste Gustave Chaudey, qui rédigera aussi la conclusion. On peut lire en introduction : " L'auteur à quelques ouvriers de Paris et de Rouen qui l'avaient consulté sur les élections. Décembre 1864. Citoyens et Amis, Vous me demandiez, il y a dix mois, ce que je... [Lire la suite]
25 août 2014

Proudhon à Marx - 1846

  Marx avait sollicité la collaboration de Proudhon.  Voici la réponse de Proudhon.   Lyon, 17 mai 1846. A M. Marx Mon cher Monsieur Marx, je consens volontiers à devenir l'un des aboutissants de votre correspondance, dont le but et l'organisation me semblent devoir être très utiles. Je ne vous promets pas pourtant de vous écrire ni beaucoup ni souvent : mes occupations de toute nature, jointes à une paresse naturelle, ne me permettent pas ces efforts épistolaires. Je prendrai aussi la liberté de faire quelques... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 août 2014

Proudhon 1851

En 1851, c'est de sa prison, où il est enfermé depuis 1849 pour délit de presse et d'opinion, que P.-J. Proudhon fait publier son ouvrage  Idée générale de la Révolution au XIXe siècle. (Choix d'études sur la pratique révolutionnaire et industrielle), Paris, Garnier Frères, 1851. (On trouvera quelques menues différences dans les éditions ultérieures). L'ouvrage commence par cet appel aux bourgeois libéraux, dont il espère toujours un réveil de lucidité... "À vous, Bourgeois, l'hommage de ces nouveaux essais. Vous... [Lire la suite]
25 août 2014

Proudhon mars 1848

PROUDHON, MARS 1848   Un document intéressant : la réaction de Proudhon à l'inattendue révolution parisienne de fin février 1848, et à la proclamation de la République.   Solution du problème social, par P.-J Proudhon, paraissant chaque semaine par livraison de trois à cinq feuilles, ensemble vingt à vingt-deux livraisons. 1ère livraison. Paris, Pilhes, éditeur, rue Croix-des-Petits-Champs, 9. Paris, 22 mars 1848 Un grand acte vient de s'accomplir, irrésistible, irrévocable. Que chacun, suivant son inclination, en... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2014

Proudhon 1849

Après la triple défaite des journées de Juin 1848, de l'élection de Louis-Napoléon en décembre 1848, et du coup de massue porté à la Montagne rouge en juin 1849, Proudhon, sans se renier en quoi que ce soit, demande aux démocrates socialistes la suspension du processus révolutionnaire actif, qui doit provisoirement laisser place à la maturation de la conscience révolutionnaire. On comparera avec la position prônée par Marx à l'époque, opposant encore les révolutionnaires communistes et les réformistes petits-bourgeois (en 1853 il... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :