20 octobre 2016

E.Litauer sur Heidegger

        J'ai donné cet été quelques rapides réflexions concernant Heidegger (voir la catégorie "Philo" de ce blog). En complément, voici un document daté de 1933, tiré de la revue Commune.Au lendemain de l’accession de Hitler au pouvoir, dans l’urgence de la lutte antifasciste, un groupe d’intellectuels avaient créé la revue Commune, organe de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires, dont les maîtres d’œuvre étaient les communistes Aragon et Nizan. Nous l'avons évoqué dans quelques billets... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 22:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 octobre 2016

"Commune", Pour qui écrivez vous ? la réponse de Céline

Cf. : http://merlerene.canalblog.com/archives/2016/10/10/34415082.html  En 1932, le premier roman de Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, eut un succès retentissant. Aragon contacta Céline, dont il pensait qu'un partie de l'œuvre portait une critique sociale révolutionnaire; Elsa Triolet entreprit la traduction en russe. Leurs espérances seront déçues. D'où le ton de la réponse dans Commune. Commune, 5-6, Janvier Février 1934   Réponse de Céline suivie de la réponse de... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 octobre 2016

"Commune" - Pour qui écrivez-vous ? la réponse d'Alain

  Cf. : http://merlerene.canalblog.com/archives/2016/10/10/34415082.html     Commune, 5-6, Janvier Février 1934   Avant de lire cet extrait de Commune, il faut imaginer le magistère intellectuel qu’a pu exercer le chroniqueur  républicain radical et philosophe  non dogmatique Alain dans l’entre deux guerres, et le rôle qu’il a joué dans la lutte pacifiste et antifasciste des années Trente.     Réponse d’Alain suivie de celle de Commune : « Amis, réellement je... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 03:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 octobre 2016

"Commune" : Pour qui écrivez-vous ?

Au lendemain de l’accession de Hitler au pouvoir, dans l’urgence de la lutte antifasciste, un groupe d’intellectuels avaient créé la revue Commune, (organe de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires), dont les maîtres d’œuvre étaient les communistes Aragon et Nizan. Fin 1933, début 1934, la jeune revue Commune, organe de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires, sacrifie à l’exercice convenu, si fréquent dans les revues littéraires (y compris surréalistes chères à Breton et Aragon), de la... [Lire la suite]