15 février 2018

Macron, le monarque hypnotiseur

Lu ce jour dans Mediapart, sous le titre de « La République censitaire du chef Emmanuel Macron », cet article plus que pertinent d’Antoine Perraud, qui commence ainsi : « Désigné par une minorité des classes moyennes et supérieures redevables de l’impôt, le chef de l’État pousse l’érosion des principes républicains jusqu’aux limites de notre monarchie élective. Et si nous approchions de 1848 ? Et s’il y avait chez Charles Maurras comme du proto-Macron ? Le moment Macron dévoile, jour après jour, son... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

29 janvier 2018

France is back !

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager la chronique d'Anne Roumanoff dans le JDD du 28 janvier : "The crazy week of the young French leader" Monday - Quelle idée géniale j'ai eue ! Réunir les pontes du capitalisme mondial à Versailles ! Dîner fin dans un cadre exquis, discours séduisant sur l'attractivité de la France. I'm developing French attractivity grâce à mon charme incroyable, my incredible charm. Et ce slogan formidable, "Choose France" ! – Monsieur le Président, désolé de vous ennuyer avec... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 00:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2017

Bipartisme ? Le malaise

  J’évoquais hier la responsabilité du service public fr2 - ONPC dans sa cynique entreprise de buzz.J’y reviens aujourd’hui avec la récente diffusion sur fr2 de L’émission politique, de Léa Salamé, présentée désormais comme l’incontournable journaliste politique  « apolitique » ( ?).Mme Salamé avait invité notre Premier Ministre, et, dans un respectable souci de démocratie, elle avait choisi de le mettre face à un représentant de l’Opposition. Et ce fut Jean-Luc Mélenchon.À l’évidence, Mme Salamé ne pouvait... [Lire la suite]
25 septembre 2017

« Néo-protestantisme » macronien ?

 À l’occasion des 500 ans de la Réforme (anniversaire arbitrairement fixé à la publication des 95 thèses de Luther en 1517), et d’un colloque sur le protestantisme, organisé par la Fédération Protestante de France, notre Président a consacré les Protestants comme « vigies de la République ». Il a salué en eux la promotion de la conscience individuelle, de la démocratie participative, de la laïcité… et du libéralisme politique et économique.Dans notre pays où le protestantisme a toujours été minoritaire, (même aux... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 septembre 2017

À qui appartiennent les suffrages ?

J’ai toujours été circonspect devant les dirigeants politiques qui donnent des consignes de vote pour un second tour auquel ils ne peuvent être présents.Pour ma part, lorsque j’ai été amené à voter pour un second tour, ce n’est pas l’appel du candidat pour lequel j’ai voté au premier tour qui me déterminait, mais mon examen de conscience personnel.Je suis encore plus circonspect lorsque j’entends un dirigeant politique s’approprier les voix qu’il a obtenues. Pour M.Macron sont « siens » les 66,10% de suffrages du second... [Lire la suite]
09 septembre 2017

Considération d’un Citoyen – France insoumise et Parti communiste.

Quand un président ivre de lui-même se permet de traiter de « fainéants » les opposants à ses réformes, comment ne pas se sentir encore plus partie prenante de la protestation syndicale et politique qui se développe ?La vocation des syndicats est de défendre les intérêts des salariés, celle des politiques, dans la protestation et au-delà, est d’ouvrir des perspectives de changements crédibles.Si je considère la famille politique qui a toujours été la mienne, (celle qui considère que la racine du mal est dans le système... [Lire la suite]

01 septembre 2017

Nos politiques et le chaos libyen

  Devant l’afflux sans cesse croissant de migrants subsahariens, notre Président a préconisé en août la création de camps de tri (« Hotspots » dans son franglais) en Lybie, (principal lieu de passage migratoire), avant de se raviser devant le chaos sanglant dont le pays est loin d’être sorti. En désespoir de cause, il a ensuite proposé, il y a peu, le report de ces "hotspots" vers le Niger et le Tchad. Sans succès. Le problème demeure entier. Faut-il rappeler que ce chaos lybien est né de l’intervention... [Lire la suite]
28 août 2017

Billet de rentrée : Désamour Macron et souvenirs d’été…

    L'été va vers sa fin. Et dans sa touffeur, les nouvelles des cinq continents m'ont fait mesurer, plus que jamais, ce que la violence inhérente à l'Homme (mâle ?) peut devenir quand elle est exacerbée par les antagonismes de castes (voir l’Inde), de "races", d'ethnies résurgentes ou fracassées, de religions quand elle se veulent dominatrices et totalitaires. Le tout dans la logique cynique des intérêts capitalistes et l'affrontement des Empires (un dangereux incontrôlable aux manettes du plus puissant !).... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juin 2017

18 Brumaire ?

 Cet article est publié sur la site de La Sociale, http://la-sociale.viabloga.com Dans un article récent de Marianne, Jacques Julliard parle de 18 brumaire à propos de la transformation du jeune candidat en monarque absolu. La comparaison avec le jeune Bonaparte ne manque pas d’intérêt, même si la différence dans l’assomption est évidente : en 2017, point de grenadiers dispersant les représentants du peuple, point d’usurpation violente d’un pouvoir chancelant. Pour Bonaparte, l’aval populaire vint au lendemain du... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mai 2017

À propos du gouvernement du Président Macron

Après le déluge médiatique admiratif lors de l’intronisation présidentielle, puis l’interminable attente du gouvernement qui a mis à rude épreuve nos commentateurs, voici fleurir chez certains d’entre eux l’expression « Union nationale ». Les plus avisés corrigent en précisant que la France n’a connu que deux gouvernements d’Union nationale, l’un au déclenchement de la guerre de 1914, et l’autre au lendemain de la Libération.Le « Bloc national » qui l’emporta aux élections de 1919 n’était en fait qu’une coalition... [Lire la suite]