13 mai 2016

Revoir Habemus Papam

Ainsi Arte nous a donné le grand plaisir de revoir Habemus Papam, que mon ami Jean-Paul Damaggio a salué par deux articles stimulants :http://viedelabrochure.canalblog.com/archives/2016/05/11/33798174.htmlhttp://viedelabrochure.canalblog.com/archives/2016/05/12/33803048.html Film plastiquement magnifique que j’ai visionné hier soir en replay.J’ai une fois de plus admiré la façon dont Moretti révèle la fragilité inhérente à tout pouvoir, dont la théâtralité (liturgique en l’occurrence, mais propre à toute institution... [Lire la suite]

05 mai 2016

À nouveau sur Moretti, Mia Madre, film

  Je parlais avant-hier de la série Suburra, et sa vision hyper réaliste d’une certaine réalité romaine, dans le constat et la dénonciation. Le contraire d’un cinéma intimiste et nombriliste.Dans un tout autre registre, je viens de revoir Mia Madre, de Moretti, que j’avais vu avec émotion et bonheur à sa sortie, l’an passé. Cf. mon billet du 1er décembre 2015 :http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/12/30/33133378.html Une fois de plus, j’ai vérifié combien, à quelques mois d’intervalle, les souvenirs s’estompent ou... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 05:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2016

Le silence de Moretti

  Je traitais le 30 décembre de Mia Madre de Moretti, en évoquant sa prudente prise de distance avec la situation politique italienne d'aujourd'hui et la gouvernance "centre gauche" du leader du PD, Renzi. Pour les italianophones, voici un extrait d'un article éclairant de L'Espresso :   http://espresso.repubblica.it/visioni/cultura/2015/12/18/news/perche-su-matteo-renzi-gli-intellettuali-italiani-stanno-zitti-1.244012?ref=HEF_RULLO      
Posté par rmerle à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2015

Moretti Pasolini

1er Novembre 2013  En ce mois anniversaire de l'assassinat de Pasolini [1975], comme chaque année se sont multipliés les hommages, réflexions, enquêtes, etc. J'ai seulement voulu revoir l'hommage que lui a rendu Nanni Moretti à la fin de la première partie ("en vespa", "in vespa") de son superbe Journal intime (Caro diario) [1993]. Une longue, très longue et très lente randonnée en vespa le long du miteux littoral d'Ostie, jusqu'au terrain vague où se joua le drame, jusqu'à l'informe statue délabrée qui en marque la... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,