17 mai 2016

Les armes du prolétaires, chanson, Roubaix, 189?

Cf. « Guesde, candidat à Roubaix, 1893 »     Voici le texte d’une chanson publiée lors des élections de 1892 ou de 1893, ou de 1896 (municipales) - comme l'indique la date au crayon -, mise en ligne par la Médiathèque de Roubaix.Les armes du prolétaireChanson nouvelle, chantée par la Société des Forçats, établie chez Henri Carrette, Rue d’Alma 104, Roubaix.Air : les colombes fidèles Henri Carrette [1846-1911], élu maire socialiste (Parti Ouvrier Français, POF guesdiste collectiviste) en 1892, fut un... [Lire la suite]

15 mai 2016

Guesde, candidat à Roubaix, 1893

  Document : Des Congrès ouvriers de 1878 et 1879 était née l’idée de la constitution d’un Parti ouvrier. Initialement, l’idée était de constituer un parti dont les membres comme les dirigeants seraient exclusivement ouvriers. On peut consulter sur ce blog la discussion à ce propos entre Benoît Malon et Jules Vallès, lors de la première tentative de lancement du Parti en 1880. Jules Vallès, préface à "Le Nouveau Parti", de Benoît Malon (1881)http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/11/09/30919201.htmlBenoît Malon... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 novembre 2014

Le programme du Parti Ouvrier, ses considérants & ses articles, par Jules Guesde et Paul Lafargue

  Après la victoire [1876-1879] des Républicains sur la majorité réactionnaire et monarchiste qui dirigeait la France depuis 1871, la chape répressive anti-communarde est progressivement allégée, jusqu’à l’amnistie de 1880 qui permet le retour des déportés et exilés. Dans ce contexte nouveau, à partir de 1876, une succession de congrès nationaux réunissent les pionniers des diverses chapelles socialistes françaises. En 1878, elles se sont réunies dans la Fédération du parti des travailleurs socialistes de France (FPTSF),... [Lire la suite]
04 octobre 2014

L'Humanité sur Guesde, 1932

J’ai proposé récemment quelques articles du quotidien communiste L’Humanité saluant Jules Guesde à l’occasion de sa mort, en 1922. Articles écrits à chaud, dans un souci d’œcuménisme relatif, qui n’insistaient vraiment pas sur ce qui pouvait décevoir les communistes dans les ultimes choix guesdistes. Un article écrit à l’occasion du dixième anniversaire de sa mort met les points sur les i : L’Humanité, organe central du Parti communiste (S.F.I.C.), 28 juillet 1932  «  UN ANNIVERSAIRE - JULES GUESDE (1845-1922) Il y... [Lire la suite]
02 octobre 2014

Le vieux P.O.F...

Le Populaire journal socialiste du matin, 31 juillet 1922 Au lendemain des obsèques de Guesde « Le vieux P.O.F. ["vieux" : 40 ans à peine séparent l'enterrement de Guesde de la création du P.O.F. - On peut mesurer la marche du temps et ses péripéties en songeant au temps qui nous sépare de 1968, par exemple : 40 ans et un peu plus, si loin, si près - si proche, si différent !] Ils étaient tous là, autour de notre emblème, précédant son char funèbre, les vieux survivants du Parti ouvrier français.[En 1882, Guesde avait fondé... [Lire la suite]