21 avril 2017

Pétain en Provence, décembre 1940

Petit voyage dans le temps. Nous sommes au début de décembre 1940. La Troisième République est morte avec les pleins pouvoirs donnés au maréchal Pétain par un Parlement dont la majorité est issue du Front populaire (mais avec le refus de 80 parlementaires, 19 abstentions et l’absence des députés communistes emprisonnés). Désormais Chef de l’État français (10 juillet), le Maréchal instaure le régime que l’on sait. La première loi sur le Statut des Juifs est promulguée en « zone libre » le 3 octobre. Le 24 octobre, le Maréchal... [Lire la suite]

17 janvier 2017

Août 1944, Libération de la Provence

Dans la nuit du 14 au 15 août 1944 commençait le débarquement qui vit les forces alliées et françaises (armée d'Afrique : Pieds-Noirs et "Indigènes"), renforcées par les F.F.I et les patriotes insurgés, chasser les occupants nazis. Les commémorations officielles du débarquement et des combats libérateurs qui suivirent ont commencé sur un littoral surchauffé, bondé de touristes et saturé de bouchons, où toutes les plaques d'immatriculation européennes ont leur place, y compris celles des anciens occupants... Sauf pour ceux qui les... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 décembre 2014

Pensée de midi, « Héritage identitaire provençal » et défense de la démocratie…

Forum de l’Association 1851 pour la mémoire des résistances républicaines Je viens de lire avec intérêt le dernier numéro du Magazine Littéraire, spécial Les écrivains de la Méditerranée (n°498, juin 2010), et le billet consacré aux dix ans de la revue marseillaise, au beau titre camusien, La pensée de Midi. Cette revue, on le sait, poursuit un indispensable questionnement sur les polyphonies culturelles de la Méditerranée : souhaitons-lui bon anniversaire et longue vie.J’ai cependant été surpris par l’entame du billet :... [Lire la suite]
10 août 2014

René Merle - La droite extrême enracinée en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur - Libération, 1998

Libération, 14 avril 1998 " Du fascisme des années 30 au vote FN, la région entretient une tradition de radicalité et de populisme qui séduisent classes populaires et milieux aisés. La droite extrême enracinée en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Si la capillarité d’une partie de la droite et du F.N. est pour beaucoup un choc traumatique, il ne s’agit guère d’une surprise en région P.A.C.A., qui a été de ce point de vue un laboratoire dès les années 80 : cogestion droite-F.N, récupération d’élus F.N. par la droite, et... [Lire la suite]