20 septembre 2014

La Madone sixtine

Un des plus beaux textes que je connaisse. Beau, au sens de ce qui redresse l’humain quand tout ce qui l’entoure est inhumain. Naturellement, il en va ainsi aujourd’hui, vous en trouverez des extraits sur internet, et vous pouvez faire marcher le copier-coller. Mais c’est toute la longue nouvelle qu’il faut lire, celle où Vassili Grossman, contemplant ce tableau de Raphaël, prise de guerre que les troupes soviétiques ont amené de Dresde à Moscou pour une exposition provisoire, y puise la conviction que l’âme de l’humanité, son âme... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 03:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 septembre 2014

L'Ours russe

Des documents qui semblent presque d'actualité : Lors de la guerre de Crimée (1853-1856 - attaque française, britannique et turque contre la Russie), l'image de l'Ours russe, radicalement et monstrueusement différent des coalisés civilisés, s'imposa dans le bourrage de crâne. Cf. ci-dessus Daumier et ci-dessous Cham, deux des caricaturistes les plus fameux de l'époque. À noter que, l'enfer étant pavé de bonnes intentions, la guerre contre les Russes expansionnistes suscita l'enthousiasme de beaucoup de progressistes et... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 août 2014

Engels et les "peuples réactionnaires" - 1849

 Cf. "Engels et la guerre". Pour préciser la position de Engels sur les "peuples réactionnaires" (cf. l'article mentionné ci-dessus), voici un extrait de l'article publié dans le quotidien de Marx Neue Rheinische Zeitung, Organ der Democratie ("Nouvelle Gazette Rhénane"), 13 janvier 1849 : "La lutte magyare" (l'insurrection hongroise contre le pouvoir impérial autrichien). L'article, non signé, mais très vraisemblablement attribué à Engels, témoigne de l'insensibilité absolue devant la revendication... [Lire la suite]
25 août 2014

Marx et la guerre - 1849

En avril 1848, après son exil bruxellois et un bref passage à Paris au lendemain de la Révolution de février, Marx est de retour en Rhénanie secouée par l'ébullition révolutionnaire ; entouré de quelques militants communistes, il crée à Cologne le quotidien Neue Rheinische Zeitung, Organ der Democratie ("Nouvelle Gazette Rhénane") (qui peut paraître du 1er juin 1848 au 19 mai 1849). Le journal n'est en rien un organe de propagande communiste, mais, comme l'indique son titre, il milite pour des avancées démocratiques... [Lire la suite]