14 avril 2017

Marx et les expériences gouvernementales "progressistes", de son temps (et du nôtre ?).

  Je relis des articles de Marx publiés dans le New York Daily Tribune. Vaste tour de l'actualité européenne et mondiale des années 1850.Mais « quel rapport avec notre monde actuel ? », me dit ma conscience inquiète, « Et puisque Marx il y a, ne ferais-tu pas mieux de te plonger dans les Grundrisse et dans Le Capital, et réviser ton point de vue sur la théorie de la Valeur ? »Certes. Mes neurones fatiguent avec le grand âge, mais je n'y manquerai pas...En attendant, voici quand même deux... [Lire la suite]

06 octobre 2015

Benoît Malon et la Revue socialiste, 1885

 Sur Malon, consultez la catégorie « Benoît Malon » et en particulier l’article « Benoît Malon 1880 – Vers le Parti Ouvrier » :http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/08/29/31971236.html   Malon (1841), fils du peuple rural devenu ouvrier, militant de l’Association Internationale des Travailleurs, avait soutenu ardemment la Commune de Paris. Il en paya le prix par neuf ans d’exil. Mais, dès son retour en France après l’amnistie de 1880, il participe à l’organisation du Parti Ouvrier,... [Lire la suite]
Posté par rmerle à 04:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mai 2015

Du passage au socialisme : les points de vue avant 1914

Dès avant la grande secousse de 1848, Marx et Engels concevaient donc le passage à la révolution socialiste, et au-delà, au communisme, comme un processus inévitablement  simultané à l’œuvre dans les quelques pays ayant réalisé la révolution industrielle, et où le prolétariat composait désormais la majorité de la population. Cf : " Marx et Engels 1845-1847, sur le passage au socialisme "http://merlerene.canalblog.com/archives/2015/05/17/32052534.html La création de l’Association internationale des Travailleurs (1864-1873)... [Lire la suite]
08 novembre 2014

Gauche : Modérés et radicaux ?

Le balayage historique que Pierre Assante (merci Pierre) a proposé en commentaire de l’article : http://merlerene.canalblog.com/archives/2014/11/07/30896900.htmlme donne l’occasion de préciser quel était mon propos en rappelant le programme du Parti Ouvrier de 1882, « radicalement » différent du socialisme « possibiliste » sans finalité révolutionnaire. Radicaux et modérés ? À partir de l’épisode révolutionnaire, le commentaire de Pierre Assante focalise sur les rapports entre aile « modérée »... [Lire la suite]
07 novembre 2014

Le programme du Parti Ouvrier, ses considérants & ses articles, par Jules Guesde et Paul Lafargue

  Après la victoire [1876-1879] des Républicains sur la majorité réactionnaire et monarchiste qui dirigeait la France depuis 1871, la chape répressive anti-communarde est progressivement allégée, jusqu’à l’amnistie de 1880 qui permet le retour des déportés et exilés. Dans ce contexte nouveau, à partir de 1876, une succession de congrès nationaux réunissent les pionniers des diverses chapelles socialistes françaises. En 1878, elles se sont réunies dans la Fédération du parti des travailleurs socialistes de France (FPTSF),... [Lire la suite]
20 octobre 2014

Rappoport et les intellectuels, 1912

On peut lire dans l’Encyclopédie socialiste syndicale et coopérative de l’Internationale ouvrière, tome  La Révolution sociale, Paris, Aristide Quillet, 1912, ce jugement catégorique (et qui d'une certaine façon ne manque pas d’actualité en 2014), de Charles Rappoport, dirigeant et théoricien socialiste (et futur dirigeant communiste). Les intellectuels qu’il vise ici sont « vraiment » des intellectuels, c’est-à-dire des hommes de lettres, des artistes, des scientifiques, et non pas la « plèbe intellectuelle »... [Lire la suite]
10 août 2014

René Merle, "Socialistes de « la Belle Époque » - Lille 1900 – Discours de Jaurès

En septembre 1900, moins d'un an après le congrès unitaire de la salle Japy, les délégués du Parti ouvrier français (guesdistes) font sécession. En réaction, Jaurès prône alors la constitution de fédérations départementales autonomes, et il salue celle qui naît dans le Nord Pas-de-Calais, bastion du Parti ouvrier français (guesdites)Prenant les devants, la fédération du POF du Nord organise un débat public le 26 novembre 1900, à l'hippodrome de Lille.8000 militants répondent à l'appel. L'assemblée est placée sous la présidence de... [Lire la suite]